• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Gazoduc entre l’Aude et les Pyrénées-Orientales : c’est non pour les régulateurs de l'énergie

Pyrénées-Orientales - manifestation contre le gazoduc France-Espagne - archives / © F3 LR
Pyrénées-Orientales - manifestation contre le gazoduc France-Espagne - archives / © F3 LR

La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) a annoncé avoir rejeté le projet de gazoduc entre la France et l’Espagne. Il devait traverser une quarantaine de communes de l’Aude et des Pyrénées-Orientales avant de passer sous les Pyrénées et aboutir en Catalogne.

Par OB avec AFP


La Commission de régulation de l’énergie (CRE) et son homologue l’espagnol CNMC ont décidé que "le projet Step, dans sa configuration et ses capacités actuelles, ne répondait pas aux besoins du marché et ne présentait pas une maturité suffisante pour pouvoir faire l'objet d'une décision favorable".

La CRE, conjointement avec la CNMC, "rejette la demande d'investissement". Faute des financements de ces 2 organismes, le projet de gazoduc France-espagne semble au point mort et pourrait même être abandonné à terme.
 
Projet de gazoduc entre l’Aude et les Pyrénées-Orientales : c’est non pour les régulateurs
Les régulateurs de l'énergie français et espagnol ont donné mardi un avis défavorable à un projet de nouvelle interconnexion gazière à travers les Pyrénées, baptisée Step. - France 3 LR - A. Chéron
 

Un projet de près de 442 millions d'euros


La CRE relève notamment que "la capacité actuelle d'interconnexion entre la France et l'Espagne n'est pas saturée" et que "le coût du projet est élevé par rapport aux moyennes européennes". Les coûts du projet "South Transit East Pyrenees" s'élèveraient à 442 millions d'euros, dont 290 millions sur le réseau de Teréga (l’entreprise qui porte le projet).
 

Une décision saluée par les ONG de défense de l'environnement


L’une des porte-paroles de Teréga a déclaré : "Step est toujours un projet d'intérêt commun".
La décision a en revanche été saluée par des ONG de défense de l'environnement, qui étaient hostiles au projet.
 

Ce projet aurait eu des impacts environnementaux désastreux", selon Claude Bascompte du collectif contre le gazoduc transfrontalier, dans un communiqué relayé par Les amis de Terre et 350. "Il comportait aussi des risques économiques et climatiques. L'abandon de ce projet est une bonne nouvelle pour la transition énergétique localement", estime-t-il.

 
Perpignan : réactions après l'annonce du non financement public du gazoduc France-Espagne
La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) a annoncé avoir rejeté le projet de gazoduc entre la France et l’Espagne. Il devait traverser une quarantaine de communes de l’Aude et des Pyrénées-Orientales avant de passer sous les Pyrénées et aboutir en Catalogne. - F3 LR - Reportage : P.de Leyritz et J.Lopez

A lire aussi

Sur le même sujet

La Bulle, douche nomade à Montpellier

Les + Lus