Dans les Pyrénées-Orientales, ils vendangent au petit matin pour préserver les arômes du raisin

A l'Espira de l'Agly, dans les Pyrénées-Orientales les vendanges ont commencé il y a une dizaine de jours et pour préserver les saveurs de cette maturité précoce, la vendange se fait au petit matin - 17 août 2017 / © France 3 LR
A l'Espira de l'Agly, dans les Pyrénées-Orientales les vendanges ont commencé il y a une dizaine de jours et pour préserver les saveurs de cette maturité précoce, la vendange se fait au petit matin - 17 août 2017 / © France 3 LR

Les vendanges ont débuté avec une semaine d’avance dans les Pyrénées-Orientales, une maturité précoce dont il faut protéger les arômes. Alors de plus en plus de vignerons vendangent dès le petit matin pour préserver au mieux ces saveurs. Exemple dans un domaine à Espira-de-l'Agly.

Par Joane Mériot

Le soleil est à peine levé et la journée s’achève déjà pour les vendangeurs du domaine d’Espira-de-l’Agly, dans les Pyrénées-Orientales.

Dans ce domaine, les vendanges ont débuté il y a une dizaine de jours et rentrer la récolte au moment le plus frais de la journée est devenu une nécessité pour préserver au mieux les arômes du raisin dû à sa maturité précoce.

Nous voulons éviter tout oxydation des jus, on veut préserver au maximum la qualité et le goût, c’est pourquoi on commence très tôt, on s'installe aux alentours de 3h du matin dans les caves et on commence les vendanges à 4h du matin jusqu’à 7h.


Aussitôt le raisin rentré, c’est l’heure de l’égrappage puis du pressurage. Deux étapes importantes où la fraicheur est là encore une priorité.

Les jus passent par des tuyaux qui les refroidissent pour maintenir le froid et faire en sorte qu'il y ait moins d'oxydation possible.


Le reportage d'Aude Cheron et Frédéric Savineau.
Dans les Pyrénées-Orientales, ils vendangent au petit matin pour préserver les arômes
Les vendanges ont débuté avec une semaine d’avance en Languedoc-Roussilon, une maturité précoce dont il faut protéger les arômes. Alors de plus en plus de vignerons vendangent dès le petit matin pour préserver au mieux ces saveurs.  - France 3 LR - Aude Cheron et Frédéric Savineau

Un travail en amont qui porte ses fruits dès la dégustation des premiers jus. u palais de l'œnologue, les arômes et parfums se révèlent déjà et promettent un joli millésime :

On retrouve un niveau qualitatif tel que nous l’avions souhaité et prévu mais également un niveau de fraîcheur et de préservation des arômes.


Le muscat de Noël sera la première cuvée à découvrir du millésime 2017. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Brassage d'une bière artisanale à Graulhet (81)

Près de chez vous

Les + Lus