Référendum en Catalogne : des urnes cachées à Elne et des bulletins de vote imprimés en Roussillon

À Elne, dans les Pyrénées-Orientales, les encombrants finissent à la recyclerie, un chantier solidaire de réinsertion ouvert en 2017. / © F3 Occitanie
À Elne, dans les Pyrénées-Orientales, les encombrants finissent à la recyclerie, un chantier solidaire de réinsertion ouvert en 2017. / © F3 Occitanie

Le journal catalan Ara.cat révèle ce lundi que des Catalans du nord ont aidé leurs homologues d'outre Pyrénées dans l'organisation du référendum de dimanche. Des urnes pour le vote ont été cachées à Elne dans les Pyrénées-Orientales et des bulletins de vote y ont été imprimés également.

Par Fabrice Dubault

Une centaine de Catalans du nord se sont mobilisés clandestinement pour aider leurs homologues de Catalogne. Ces "volontaires" ont aidé à l'organisation de la consultation interdite par Madrid.

Elne, base arrière logistique


Tout d'abord pour réceptionner et cacher des urnes destinées au référendum.
Ces urnes fabriquées en Chine auraient été commandées par la Generalitat, puis livrées en France, à Elne, dans les Pyrénées-Orientales, près de la frontière espagnole. Là, elles ont été cachées durant des semaines, avant de prendre vendredi et samedi, la direction des bureaux de vote de Catalogne.

"Plusieurs millions de bulletins ont été imprimés par des sociétés, chez nous", dans les Pyrénées-Orientales, mais "les personnes qui ont travaillé ne souhaitent pas pour l'instant sortir de l'anonymat, car des juges espagnols pourraient les mettre en examen et lancer des mandats d'arrêt internationaux", a déclaré Jordi Vera, coordinateur du parti nationaliste catalan français "Oui au Pays Catalan".


Selon nos confrères catalans de Ara.cat, a Elna, un petit poble de la Catalunya Nord, va ser on es va guardar durant uns dies el tresor més buscat pels cossos de seguretat espanyols desplaçats a Catalunya aquestes dues últimes setmanes: les urnes per al referèndum. Van arribar procedents de la Xina fa almenys tres setmanes. L’empresa xinesa Smart Dragon Ballot Expert, que fabrica urnes iguals que les utilitzades ahir pel Govern, va confirmar que havia enviat una comanda de 10.000 urnes a França, però no a Espanya.

Des go-fast pour convoyer les urnes et les bulletins de vote en Catalogne


"Le plus compliqué a été de les acheminer discrètement jusqu’aux futurs lieux de vote." Tout un bataillon de passeurs anonymes se sont donc relayés pour les transporter clandestinement en Espagne, explique un témoin dans un article de l'Obs.

"On les a acheminés en go-fast, par fourgon et dans des dizaines de voitures de particuliers… L'opération s'est souvent faite avec trois voitures. La première, envoyée en repérage pour signaler aux autres s’il y avait des barrages policiers, ou si la voie était libre. Puis venait prudemment la seconde voiture, remplie de bulletins. Puis la troisième, également emplie de bulletins."


Autre aide des Catalans de France, une entreprise du Roussillon a imprimé et fourni des bulletins de vote pour le référendum.
La plupart de ceux fabriqués en Catalogne, soit près de 10 millions de bulletins, avait été saisie par la police espagnole mi-septembre.


Vidéo à l'appui...


Une vidéo d'un peu plus d'une minute, disponible sur Youtube, et mise en ligne par le parti "OUI au Pays Catalan" montre des bulletins en train d'être imprimés, mis dans des cartons et acheminés en voiture en Espagne, avec des vues de la ville frontalière du Perthus et un texto écrit en catalan "Es net, podeu passar", soit c'est OK, vous pouvez passer.

Le mouvement confirme donc cette logistique clandestine en publiant cette vidéo sur sa page Facebook.

 

Sur le même sujet

Les + Lus