• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La réserve marine de Banyuls-sur-Mer sacrée “refuge mondial pour la mer” par une association américaine

La réserve naturelle marine de Cerbère-Banyuls, dans les Pyrénées-Orientales, non loin de la frontière. / © F3 Occitanie/ Pays Catalan
La réserve naturelle marine de Cerbère-Banyuls, dans les Pyrénées-Orientales, non loin de la frontière. / © F3 Occitanie/ Pays Catalan

Le statut de "refuge mondial pour la mer" a été décerné à la réserve naturelle marine de Cerbère-Banyuls par une association américaine de protection des océans. Cette réserve catalane est la première a avoir été créée en France.

Par Isabelle Bris

Alors que le dernier rapport du WWF montre la France du doigt comme le plus gros producteur de déchets plastiques en Méditerranée, une bonne nouvelle nous vient des Pyrénées-Orientales : une association américaine a attribué à la réserve naturelle marine de Cerbère-Banyuls, la distinction de refuge mondial pour le mer.

Une récompense d'envergure internationale pour le travail fourni afin de protéger les habitats marins, la lutte pour de maintien de la biodiversité marine et l’augmentation des populations aquatiques.

Seuls 9 autres sites marins au monde ont ainsi été primés ! 

Le Marine Conservation Institute, association à but non lucratif, est réputé pour être très actif sur la planète et agit faveur de la protection des océans du monde.

Régulièrement, les scientifiques qui contribuent à son action identifient des sites océaniques majeurs au niveau écologique et plaident en faveur de leur protection.


5 ans de plus sur liste verte 


Autre bonne nouvelle : l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) a renouvelé la présence de la Réserve Marine catalane sur sa liste verte.

Ce label, attribué pour 5 ans, récompense la qualité de la gestion et l’importance accordée à la participation des acteurs locaux au site.
  

Première réserve en France


Créée en 1974, la réserve s'étend sur 650 hectares. Première structure de son espèce, elle fait partie du parc marin du Golfe du Lion qui lui, couvre 4.000 km2.

Elle est gérée par le département des Pyrénées-Orientales, mais à l'origine, elle doit sa création à la municipalité de Cerbère qui, dès 1965, avait commencé à instaurer des mesures de protection de l’environnement marin le long de son litttoral déjà mis à mal par la pollution et l'affluence touristique.
 

Sur le même sujet

Infos routes à la frontière espagnole sur l'A9

Les + Lus