Cet article date de plus de 4 ans

Rivesaltes : des sangliers sèment la panique

Quatre sangliers ont semé la panique lundi dans la matinée à Rivesaltes, dans les Pyrénées-Orientales. Un des sangliers est mort en se concant le groin dans le portail d'une maison, les trois autres sont retournés dans la nature.
Un des sanglier s'est coincé dans le portail d'un jardin - 30 janvier 2017
Un des sanglier s'est coincé dans le portail d'un jardin - 30 janvier 2017 © France bleu / DR
Ce lundi vers 11h, quatre sangliers ont été repérés dans un quartier de Rivesaltes pas très loin de la voie ferrée, derrière laquelle se trouve des vignes. Les sangliers se sont approchés du lycée agricole de Rivesaltes et de l'école Malraux.

durée de la vidéo: 01 min 19
Rivesaltes (66) : des sangliers sèment la panique ©F3 LR

Effrayés par la présence humaine, ils paniquent et se mettent à courir pour se déplacer de quartier en quartier. 


Selon le capitaine Jean-Michel Aguilar, commandant en second à la compagnie de gendarmerie de Rivesaltes, cette intrusion intervient juste après un dimanche d'action de chasse ce qui pourrait expliquer la venue des sangliers en centre ville. 
Un sanglier se promenant dans le centre de Rivesaltes, à proximité de l'école Malraux - 30 janvier 2017
Un sanglier se promenant dans le centre de Rivesaltes, à proximité de l'école Malraux - 30 janvier 2017 © France bleu / DR

L'interview de Eric Fouga, témoin de l'intrusion des sangliers 
durée de la vidéo: 00 min 17
Rivesaltes : interview Eric Fouga, témoin de la venue des sangliers ©France 3 LR

Trois gendarmes et deux policiers municipaux, accompagnés des pompiers sont intervenus et ont tenté de les maitriser, en vain. Un des sangliers s'est coincé le groin dans le portail d'une maison, l'animal sétouffe et meurt. Ses trois congénères sont entrés dans le jardin de l'habitation. A la recherche de racines cosmétibles, ils ont grattés le sol et arrachés des palmiers. 

Puis les sangliers, d'une cinquantaine de kilos et de 60 à 70 centimètres de haut, se sont retrouvés coincés rue Mistral, en face de l'école Malraux. Les élèves de l'école maternelle se sont rassemblés à l'intérieur de l'école par mesure de sécurité.

Cela faisait plusieurs années que les sangliers ne s'étaient pas aventurés dans le centre-ville de Rivesaltes.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite sorties et loisirs animaux chasse sécurité société