Sécheresse : 80 communes des Pyrénées-Orientales en restriction d'eau renforcée

illustration / © Sebastien JARRY / MaxPPP
illustration / © Sebastien JARRY / MaxPPP

Le manque d'eau dans les rivières et la sécheresse perdurent en Roussillon. Depuis quelques jours, la situation sur le bassin versant de l’Agly et celui du Tech s’est encore détériorée nécessitant de restreindre plus fortement l'usage d'eau de toute nature. 80 communes sont concernées.

Par Fabrice Dubault

L’état de la ressource en eau souterraine dans la Plaine du Roussillon a conduit Philippe Vignes, préfet des Pyrénées‐Orientales, à prendre des mesures de restrictions des usages non prioritaires de l’eau sur 34 communes depuis le début de l’été 2017.

La poursuite de la dégradation du niveau des nappes s’est traduite, courant juillet, par un renforcement de ces mesures qui restent en vigueur jusqu’au 31 octobre 2017.


Dans le courant du mois d’août, les débits des cours d’eau sur les bassins versants du Tech et de l’Agly ont atteint des niveaux très bas.
Au vu de cette situation et de la difficulté croissante de répondre à tous les usages, le préfet a pris des mesures de restriction sur ces deux bassins versants qui regroupent 80 communes.


80 communes en restrictions d'eau renforcées


Depuis quelques jours, la situation sur le bassin versant de l’Agly s’est encore détériorée nécessitant de restreindre plus fortement les usages de toute nature.

Sur le bassin versant de l’Agly à l’amont du barrage, les prélèvements directs dans les cours d’eau, les prélèvements des canaux ainsi que certains usages non prioritaires sont désormais interdits à raison d’un jour sur deux.
Sur le bassin versant de l’Agly à l’aval du barrage, les mesures déjà mises en place sont complétées notamment par des interdictions de prélèvement dans l’Agly, ses affluents et sa nappe d’accompagnement selon des modalités précisées dans l’arrêté.
Sur le bassin versant du Tech, les mesures de restriction sont maintenues jusqu’au 31 octobre 2017. Elles concernent également les communes des bassins versants des fleuves côtiers des Albères.

Les mesures concernent aussi bien les particuliers que les professionnels et les collectivités.
Leurs modalités de mise en oeuvre ainsi que la liste des communes concernées sont précisées dans l’arrêté préfectoral consultable sur le site internet départemental de l’État.


A lire aussi

Sur le même sujet

A Toulouse, votre sapin de noël livré à vélo

Près de chez vous

Les + Lus