• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Série de malaises au collège de Prades : “aucune hypothèse écartée” par l'ARS

Prades (Pyrénées-Orientales) - les pompiers inspectent le collège Gustave Violet après une série de malaises - 6 octobre 2017 / © France 3 LR
Prades (Pyrénées-Orientales) - les pompiers inspectent le collège Gustave Violet après une série de malaises - 6 octobre 2017 / © France 3 LR

Après la série de malaises dont ont été victimes plusieurs collégiens de l'établissement Gustave Violet de Prades, dans les Pyrénées-Orientales, on en sait plus sur les causes de l'intoxication.

Par Zakaria Soullami

A Prades, dans les Pyrénées-Orientales, plusieurs collégiens de l'établissement Gustave Violet ont été victimes d'une intoxication, jeudi dernier.

L'intoxication au monoxyde de carbone écartée... pour l'instant


Plusieurs collégiens avaient dû être hospitalisés sans que l'on ne connaisse l'origine de cette intoxication. Une intoxication au monoxyde de carbone avait été suspectée dans un premier temps mais cette hypothèse a finalement été écartée pour le moment, au vu des premières analyses. Mais "des analyses sont encore en cours", indique l'ARS à France 3 Languedoc-Roussillon.

Enquête épidémiologique


Des analyses ont déjà été menées, notamment sur la chaudière du collège de Prades. Elles ont permis de mettre hors de cause la chaudière, et d'autres équipements, indique l'ARS. Les résultats d'autres analyses sont attendus dans les prochains jours pour déterminer l'origine des malaises dont ont été victimes 27 collégiens.  Une enquête épidémiologique auprès des élèves et de leurs parents est également en cours. Les premiers résultats de cette enquête seront connus dans les prochains jours..

Les collégiens dans des classes différentes


L’Agence régionale de santé Occitanie a demandé à la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) de mener également une enquête alimentaire. Les 27 enfants concernés ne sont pas tous scolarisés dans la même classe. Ils sont tous sortis de l’hôpital, "leur état de santé n’étant plus jugé préoccupant par les équipes hospitalières.", précise l'ARS.

"Pas d'inquiétude" pour l'ARS


Vendredi matin, les pompiers des Pyrénées-Orientales avaient aussi vérifié la qualité de l'air et de l'eau, dans les salles de classe du collège Gustave Violet et à la cantine de l'établissement scoalire. L’état de santé des 27 collégiens de Prades, victimes de malaises le 5 octobre dernier, "n’inspire pas d’inquiétudes".

A lire aussi

Sur le même sujet

Sète et les Morello : une histoire de famille

Les + Lus