Simulation d'alerte attentat : les Pyrénées-Orientales et l'Hérault testent l'appli SAIP

Publié le Mis à jour le
Écrit par Z.S. avec O. Meyer

L'application "Système d’alerte et d’information des populations" (SAIP) a été testée ce mercredi dans les Pyrénées-Orientales. L'expérience a été concluante. Demain jeudi, ce sera au tour du département de l’Hérault de simuler un exercice d'alerte.



L'appli SAIP est testée en ce moment en Languedoc-Roussillon.



Exercice concluant dans les Pyrénées-Orientales



Le département des Pyrénées-Orientales a testé l'application "Système d’alerte et d’information des populations" ce mercredi. L'exercice d’alerte a été concluant. Cette application pour smartphone est disponible gratuitement sur IOS et Android. Une application qui permet d’être alerté sur son téléphone, via un message en cas de suspicion d’attentat, d’accident nucléaire ou bien de risques hydrauliques ou chimiques.



Dysfonctionnements de l'application



Critiquée pour son retard lors de l’attentat de Nice et pour avoir diffusé une fausse alerte en septembre sur une possible prise d’otages à Paris, l’application SAIP du gouvernement a depuis été, semble-t-il, améliorée.



Simulation d'alerte à Vailhauquès dans l'Hérault



Outre les messages d’alerte, l’application délivre des conseils. L’application vous invite ensuite à relayer ces alertes sur les réseaux sociaux afin de contribuer à accélérer la viralisation des messages de sécurité. C'est-à-dire leur propagation au sein de la population. 

Demain jeudi, le département de l’Hérault simulera un exercice d'alerte.



Tout ce qu’il faut savoir sur l’application d’alerte SAIP.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité