• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

SNCF : la galère des voyageurs d'un TER bloqués 4 heures sur la voie entre Toulouse et Carmaux

Le TER a quitté Toulouse pour Albi à 13 heures 07. A peine 7 minutes après son départ, après avoir passé la gare de Montrabé, le train s'immobilise sur la voie. Les passagers attendent 4 heures avant de changer de train.

Par Nathalie Fournis

Le mail d'un des passagers du train nous arrive à 16 heures 08, cela fait déjà 3 heures que le TER Toulouse Albi Carmaux est à l'arrêt en rase campagne.

Le Train Express Régional (TER) avait quitté Toulouse à 13 heures 07, à son bord 75 passagers en direction de Carmaux.
7 petites minutes après son départ de la gare Matabiau, le train traverse la gare de Montrabé (Haute-Garonne) et s'immobilise sur la voie.
A bord, les contrôleurs annoncent une panne de moteur et informent régulièrement les voyageurs sur l'issue du voyage.

Dans le plus grand calme, les passagers attendent 3 heures qu'un autre train en provenance de Toulouse vienne les récupérer.
Tous les voyageurs descendent des rames pour regagner le train suivant à pied, en longeant la voie. 
Spontanément des passagers s'organisent pour aider les familles et leurs enfants à quitter le train et porter leurs bagages.
Une fois dans le train de secours, l'aventure n'est pas terminée, ils devront attendre une heure de plus que celui-ci les amènent en gare de Montrabé où un troisième train les attend.
 

4 trains et plus de 5 heures de voyage

A 18h13 les passagers arrivent à peine à St Sulpice (Tarn), mais ce n'est pas encore fini, à la gare ils sont tous invités à descendre pour un autre train en direction d'Albi.
Un sacré périple pour un voyage d'habituellement 45 minutes, nous confie un passager.

Jointe par téléphone, la SNCF évoque les difficultés pour transborder l'ensemble des passagers d'un train à un autre.
En l'absence de route à proximité, il a fallu sécuriser les voies pour permettre le transfert des 75 passagers en toute sécurité. 
L'origine de la panne n'est pas identifiée.






 

Sur le même sujet

Perpignan-Rungis : le train des primeurs finalement suspendu jusqu'au 1er novembre

Les + Lus