Cet article date de plus de 6 ans

Spectacle de désolation sur le Massif de la Gardiole après l'incendie de jeudi

Il ne reste plus qu'un paysage dévasté, au pied du Massif de la Gardiole près de Gigean, aux portes de Montpellier, des arbres torturés, éclatés par les flammes, une garrigue détruite. Le feu a enjambé l'autoroute paralysant l'A.9, jeudi durant 3 heures, puis tout détruit sur son passage.
Massif de la Gardiole (Hérault) - un spectacle de désolation, 24 heures après l'incendie de Montbazin - 1er août 2014.
Massif de la Gardiole (Hérault) - un spectacle de désolation, 24 heures après l'incendie de Montbazin - 1er août 2014. © F3 LR

Vendredi matin, une trentaine de pompiers sont encore à pied d'oeuvre pour une mission précise de sécurisation du site. Car tous les foyers secondaires, allumés par l'incendie, ne sont pas encore totalement éteints. Idem pour de nombreuses souches d'arbres qui continuent à se consumer de l'intérieure.

Au plus fort de l'incendie, 250 hommes étaient engagés, appuyés par 7 bombardiers d'eau et 2 trackers.

Cet incendie fixé, les moyens terrestres sont engagés au coeur du site, avec des portes lances.

Vendredi soir, le dispositif a été levé mais les pompiers restent en alerte à cause de la sécheresse et du vent.

durée de la vidéo: 02 min 04
Massif de la Gardiole (34) : 24 heures après l'incendie de Montbazin

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie pompiers enquêtes feux de forêt