La surveillance renforcée du bassin de Thau a permis d'éviter les vols de coquillages

Publié le Mis à jour le

Chaque année, des vols de coquillages sont constatés lors de la période des fêtes sur et autour de l'étang de Thau. Depuis novembre, la brigade nautique de gendarmerie d'Agde et les Affaires maritimes de Sète multiplient les patrouilles. Résultat, pas de vols à déclarer sur cette période.


La lagune de Thau est un étang bien gardé par les gendarmes, aucune infraction de vol n'a été constatée durant la période des fêtes, cette année, grâce aux patrouilles des gendarmes.

Le dispositif de surveillance mis en place depuis la mi-novembre a dissuadé les voleurs de dérober les précieux coquillages, notamment les huîtres.
Par le passé, plusieurs tonnes d'huîtres disparaissaient chaque année. 2 tonnes pour les fêtes 2014/2015 et 4 tonnes un an avant.

durée de la vidéo: 01 min 39
Etang de Thau (34) : la surveillance des tables conchylicoles à éviter les vols de coquillages ©F3 LR

La multiplication des patrouilles de surveillance en fin d'année

Les services de la brigade nautique de gendarmerie d'Agde et l'unité littorale des affaires maritimes de Sète ont reçu le renfort de la compagnie de gendarmerie de Pézenas (principalement les unités du pourtour de la lagune), des brigades de
gendarmerie maritime de Sète et de Gruissan dans l'Aude.
Un détachement aérien de la gendarmerie de Montpellier, et un autre de la brigade de surveillance du littoral (BSL) de Port-la-Nouvelle, ont aussi été mobilisés.

Une opération de contrôle est à nouveau programmée le jeudi 14 février, au matin, sur l'étang de Thau.