• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le tribunal administratif valide l'élection de Jean-Michel Baylet dans le canton de Valence d'Agen

Jean-Michel Baylet, le soir de sa réélection / © F. Ollier / France 3
Jean-Michel Baylet, le soir de sa réélection / © F. Ollier / France 3

Le tribunal administratif de Toulouse a rejeté les recours déposés contre l'élection au premier tour des élections départementales de Jean-Michel Baylet et de sa colistière Christiane Le Corre dans le canton de valence d'Agen

Par VA.

Le tribunal administratif de Toulouseans surprise suivi les conclusions du rapporteur public qui avait demandé le 15 septembre dernier de rejeter les deux recours déposés par les Républicains et le Front National.

Pascal Ellul, adversaire LR sur le même canton avait saisi le tribunal pour atteinte à la sincérité du scrutin. Il dénonçait notamment "une campagne de promotion publicitaire par le Conseil général, l'utilisation du magazine d'information départemental et du site internet,(...) l'intervention de l'organe de presse de Jean-Michel Baylet (NDLR : La Dépêche du Midi), durant sa campagne électorale". En conséquence, il réclamait l'annulation de l'élection de Jean-Michel Baylet et Christiane Le Corre, le rejet de leurs comptes de campagne, ainsi que l'inégibilité des deux candidats pour trois ans.

Un autre recours avait été déposé par le candidat du Front National Patrice qui évoquait notamment des «propos injurieux des présidents de bureaux de vote et d’assesseurs» envers les candidats autres que celui du PRG.

Jean-Michel Baylet et Christiane Le Corre avaient été élus dès le premier tour sur le canton de Valence d'Agen avec 50,72 % des suffrages, contre 28,78 % au duo du Front National et seulement 13,5 % aux candidats UMP dont Pascal Ellul, qui est aussi le chef de cabinet de Brigitte Barèges, maire LR de Montauban. Dans la foulée Jean-Michel Baylet avait perdu la présidence du Conseil départemental du Tarn-et-Garonne au profit d'une majorité de droite et de non-inscrits qui avait porté à la présidence Christian Astruc. 

Sur le même sujet

chasseurs d'épaves à Frontignan : épisode 4

Les + Lus