Montauban : des agriculteurs agressent des militants de la cause animale, le préfet interdit une manifestation

Des panneaux de l'association Toulouse Animal Save / © Toulouse Animal Save
Des panneaux de l'association Toulouse Animal Save / © Toulouse Animal Save

Le préfet du Tarn-et-Garonne a interdit une manifestation déclarée par des militants de l'association Toulouse Animal Save. Le 27 novembre dernier un rassemblement a dégénéré devant l'abattoir de Montauban. Des agriculteurs s'en sont pris violemment aux manifestants.

Par Juliette Meurin

Le préfet du Tarn-et-Garonne a interdit la tenue d'une manifestation aux abords de l'abattoir de Montauban qui devait se tenir ce mercredi 4 décembre.
Une interdiction qui fait suite à de nombreux faits de violences, selon le communiqué de la préfecture, qui ont eu lieu le 27 novembre dernier lors d'une manifestation organisée par l'association Toulouse Animal Save.
 

Des militants violemment bousculés

Ce jour là, la FDSEA (Fédération Départementale des Syndicats d'Exploitants Agricoles) et les JA (Jeunes Agriculteurs) du département du Tarn-et-Garonne avaient prévu une contre manifestation.
Des agriculteurs s'en sont pris violemment aux militants de la cause animale et des pattes de poulet ont été jetées sur les manifestants.

Contacté par France 3 Occitanie, le président de la FDSEA du Tarn reconnait que "c'est regrettable mais que le contexte général est marqué, selon lui, par un ras-le-bol des agriculteurs". Alain Iches précise que les militants "sont assimilés à ceux qui s'introduisent dans les bâtiments d'élevage et qu'ils en font les frais".

Sur la vidéo que les militants de Toulouse Animal Save ont publié sur Facebook, on voit les policiers qui ont du mal à contenir la colère des agriculteurs.
 

Les militants de Toulouse Animal Save qui n'étaient qu'une douzaine avaient, disent-ils, pris soin de ne pas trop s'approcher de l'abattoir pour éviter la provocation.

Des portables et des panneaux ont été détruits. Les militants de Toulouse Animal Save concernés ont porté plainte pour violences agravées, menaces, intimidations et destruction de matériels. Selon l'association, une plainte aurait également été déposée pour incitation au viol, des agriculteurs ayant menacé une militante de la déshabiller en essayant de retirer son manteau.

Toulouse Animal Save organise régulièrement ce qu'elle appelle une vigie. Il s'agit de sensibiliser les passants à la cause animale avec des panneaux. Les miltants de cette association tentent aussi de ralentir l'arrivée des camions qui transportent des animaux vers l'abattoir et demandent aux chauffeurs de s'arrêter un instant pour "dire adieu aux animaux".
Ils nous précisent que le principe de ces vigies est d'organiser un rassemblement pacifique, légal et autorisé et qu'il ne s'agit pas de délivrer un message contre les éleveurs.

Le rassemblement qu'ils avaient prévu ce mercredi 4 décembre près de l'abattoir de Montauban est donc annulé afin d'éviter toute nouvelles menaces contre des militants. Ils envisagent de manifester à une autre date devant un autre abattoir dans une ville où "les agriculteurs seraient plus compréhensifs."

 

Animal Save est un mouvement d'origine canadienne 
L'association compte 14 antennes en France dont deux en Occitanie à Toulouse et à Sète

Sur le même sujet

Les + Lus