Montauban : occupation des locaux de la direction du Travail, les salariés de la STEF toujours mobilisés

Les salariés de la plateforme logistique et de transport de produits frais, la STEF de Montbartier (82), restent toujours mobilisés. Depuis le 16 décembre le conflit qui les oppose à leur direction ne trouve pas d'issue. Les grévistes occupaient ce lundi les locaux de la DIRECCTE à Montauban.

Ce lundi peu avant midi, 80 salariés grévistes de la STEF se sont invités dans les locaux de la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises de la Concurrence de la Consommation du Travail et de l'Emploi) de Montauban.

Une intrusion pacifique

Rachid - délégué CGT de la STEF 82

Les salariés demandent à être entendus par la préfecture pour savoir si une médiation avec leur direction est possible. Le conflit qui les oppose à leur direction depuis un mois n’a pas débouché sur des négociations satisfaisantes. Ils ont été reçus par un inspecteur du travail dans le courant de l’après-midi.

La moitié des personnels de l'entreprise en grève

Depuis le 16 décembre dernier 80 salariés de l’entreprise STEF de Montbartier sont en grève. Au chapitre des revendications, principalement l’augmentation des salaires et une amélioration des conditions de travail.

Près de la moitié des effectifs de cette entreprise a cessé le travail.

La STEF est spécialisée dans la logistique de produits frais et surgelés distribués dans les centres commerciaux de l’enseigne Intermarché du Sud-Ouest de la France. 

95% des employés de la plateforme sont préparateurs de marchandises et la majorité des salaires ne dépasse pas les 1.300 euros mensuels.

Depuis le début du conflit, la direction de l’entreprise propose entre autres mesures, 15 euros nets par mois d’augmentation de salaire dans le cadre des négociations annuelles obligatoires (NAO), jugés insuffisants selon le représentant de la CGT. Le représentant syndical souhaite aborder avec la direction de véritables négociations pour une sortie honorable du conflit.

Les salariés grévistes comptent occuper le siège départemental de la DIRECCTE jusqu’à ce qu’une médiation soit mise en place entre les deux parties.

A l'heure où nous publions, les salariés sont toujours sur place.

 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité