Un nouveau foyer de grippe aviaire faiblement pathogène dans un élevage du Tarn-et-Garonne

© Christian Watier / MaxPPP, photo d'illustration
© Christian Watier / MaxPPP, photo d'illustration

Un foyer de grippe aviaire faiblement pathogène H5N3 a été détecté dans un élevage de canards du Tarn-et-Garonne. 6000 canards devraient être abattus et détruits en début de semaine

Par VA.

Sans vouloir préciser le lieu, la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP), jointe par France 3 Midi-Pyrénées, confirme qu'un foyer de grippe aviaire faiblement pathogène H5N3 a été détecté dans une exploitation du Tarn-et-Garonne et que l'ensemble des canards concernés seront abattus et détruits.

Nous ne sommes pas du tout dans la configuration de l'épisode récent de grippe aviaire H5N8 hautement pathogène qu'a connu le sud-ouest,

s'empresse de préciser la DDCSPP. 

Ces virus faiblement pathogènes peuvent circuler à bas bruit dans les élevages sans créer de désordre particulier et donc ne présentent pas de caractère de gravité

, ajoute la DDCSPP. Toutefois, ces virus pouvant devenir hautement pathogènes à la faveur de mutations, les autorités sanitaires ont décidé d'abattre et de détruire les canards de l'élevage concerné.

Selon nos informations, que se refuse de confirmer la DDCSPP, les prélèvements ont été effectués dans un élevage de Bressols sur un lot de 9200 canetons de 3 semaines dans le cadre de la surveillance avant mouvements.

L'ensemble des canetons et les 6000 canards présents sur le site devraient être abattus et détruits lundi. 

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus