Piégé par une caméra de surveillance, l'ex-coiffeur de Moissac pillait les cimetières

Photo d'illustration / © MaxPPP
Photo d'illustration / © MaxPPP

L'homme de 67 ans a été condamné à 2 mois de prison ferme après avoir été piégé par la caméra de surveillance installée par des familles. 

Par Fabrice Valery

Un Moissagais de 67 ans, coiffeur à la retraite, a été condamné à 6 mois de prison dont 4 avec sursis et mise à l'épreuve pour avoir pillé des tombes des cimetières de Sainte-Livrade et Sainte-Thècle, dans le Tarn et Garonne, volant notamment des compositions florales selon La Dépêche du Midi. Selon le quotidien régional, l'homme ne sera pas emprisonné mais effectuera ses deux mois ferme avec un bracelet électronique. 

Pendant un an, entre juin 2016 et juin 2017, des fleurs disparaîssaient mystérieusement des tombes de ces cimetières. Au point qu'une famille a décidé d'installer une caméra pour pièger l'auteur de ces vols. Et ça a marché ! L'ex-coiffeur à la retraite a été interpellé et a reconnu les faits.

Devant le tribunal, l'homme a indiqué ne pas s'expliquer sur les raisons de ses gestes et a indiqué avoir des problèmes psychologiques. L'homme avait déjà écopé de plusieurs condamnations dans les années 1980 et jusqu'en 1999 notamment pour des recels de vols.

Depuis son interpellation, le calme est revenu dans les cimetières concernés. 

Sur le même sujet

A Toulouse, votre sapin de noël livré à vélo

Près de chez vous

Les + Lus