Tarn-et-Garonne : le maire de Lavaurette décroche le portrait présidentiel et le rend à la Préfète

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marie Martin
Nils Passedat, le maire de Lavaurette, dans le Tarn-et-Garonne.
Nils Passedat, le maire de Lavaurette, dans le Tarn-et-Garonne. © Jean-Pierre Jauze/FTV

Nils Passedat, le maire de Lavaurette, dans le Tarn-et-Garonne, n'a guère goûté les propos d'Emmanuel Macron sur le non-vaccinés et les "irresponsables". Il a renvoyé le portrait officiel du chef de l'Etat en Préfecture.

Le "très envie d'emmerder" les non-vaccinés n'a pas fait sourire le maire de Lavaurette. Ni une ni deux, l'élu a décroché le portrait d'Emmanuel Macron du mur de la mairie. Et l'a restitué en Préfecture. Accompagné d'un courrier signé également de ses deux adjoints, Nils Passedat a expliqué que lui et nombre de ses administrés s'interrogent sur ce "nouveau tournant assumé d'une politique qui ne se veut plus sanitaire mais discriminatoire". 

Interrogé ce dimanche par France 3 Occitanie, le maire tarn-et-garonnais est revenu sur cet acte politique : "cette tendance aux petites phrases, aux insultes régulières à certains corps administratifs, à certains corps sociaux, fait régner la division. Alors peut-être qu'il règne mieux comme ça mais nous estimons que le rôle du chef de l'Etat, du Président de la République, c'est l'union, c'est de réunir la France. Nous estimons qu'il insulte la fonction présidentielle". 

Nous avons toujours accroché ce portrait dans la salle du conseil municipal et le fait de le décrocher, de le renvoyer au représentant de l'Etat, c'est dire que nous ne respectons plus la personne qui incarne le chef de l'Etat parce qu'elle nous a insultés.

Nils Passedat, maire de Lavaurette

Le "portrait sera remplacé par la Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen de 1789 qui, dans son article premier, affirme que tous les citoyens naissent et demeurent libres et égaux en droit", a également écrit l'élu dans son courrier adressé à la préfète du Tarn-et-Garonne. Nils Passedat en a envoyé copie aux maires de son département, espérant faire des émules.

Rappelons que l'accrochage du portrait du Président de la République en fonction en mairie est un usage et non une obligation. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.