Albi : la famille de l'enseignante albigeoise assassinée n'en a pas fini avec la justice

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cécile Frechinos .

La meurtrière de Fabienne Terral-Calmès a été déclarée "irresponsable pénalement" ce jeudi 15 mars, mais la famille de l'enseignante albigeoise ne compte pas en rester là. Ils ont déposé plainte contre X pour tenter de prouver qu'il y a eu des dysfonctionnements des services sociaux. 

La perspective d'un procès s'éloignait de plus en plus. C'est désormais officiel, la meurtrière de Fabienne Terral-Calmès a été reconnue "irresponsable pénalement" par la Cours d'Appel de Toulouse et ne sera pas jugée pour ses actes



Mais sa famille n'en a pas fini avec la justice. Ils ont déposé plainte contre X  cet été pour dénoncer l'inaction des services sociaux. 



Par cette procédure, la partie civile souhaite montrer que la meurtrière n'aurait pas été assez suivie avant son passage à l'acte alors que ses problèmes psychiatriques étaient avérés depuis longtemps.



Elle ne prenait plus son traitement 



En effet Rachida. H avait été internée en hôpital psychiatrique plusieurs mois avant le drame. A sa sortie, les médecins lui avaient juste donné une prescription médicamenteuse et des rendez-vous auxquels elle ne se rendra que très rarement. Cette femme n'a jamais eu d'obligation de soin. 



Mais au fil des rendez-vous les médecins s'aperçoivent que la patiente ne prend pas son traitement. Pire encore, elle fini par ne plus se présenter aux rendez-vous prévus dans son suivi médical. "Un psychiatre avait écrit aux services sociaux pour dire que Rachida H. ne prenait pas son traitement et que la situation était préoccupante mais rien n'a été fait ", se désole Maître Emmanuel Gil, avocat de la famille de la victime.



La partie civile va donc désormais s'attacher à prouver que le drame aurait pu être évité. 



Les faits



Le 4 juillet 2014, cette mère de famille avait poignardé l'enseignante de sa fille dans sa classe devant les élèves. L'institutrice n'avait pas survécu à ses blessures. Au coeur de l'été, ce drame avait suscité une intense émotion à Albi, dans la région et dans toute la communauté éducative en France.



Pour lire tous les articles sur cette affaire cliquer ici. 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité