• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Castres : le système de vidéoprotection de la ville verbalise les conducteurs qui grillent les feux rouges

Grâce au système de vidéosurveillance de la ville, la police municipale peut repérer les fraudeurs. / © France 3 Midi-Pyrénées
Grâce au système de vidéosurveillance de la ville, la police municipale peut repérer les fraudeurs. / © France 3 Midi-Pyrénées

Depuis le 15 avril, les conducteurs castrais ont interêt à se tenir à carreau. Le système de vidéosurveillance de la municipalité permet désormais de verbaliser les automobilistes qui ne respectent pas les feux rouges. 

Par Cécile Frechinos

A Castres, tolérance zéro pour les conducteurs qui ne respectent pas la signalisation tricolore. Depuis le 15 avril, la mairie à décidé d'utiliser son système de vidéoprotection (en place depuis 2011) pour identifier les automobilistes fraudeurs. 

Les 80 caméras de la ville permettent donc aux équipes de la Police Municipale de repérer les infractions. Des infractions qui seraient de plus en plus nombreuses selon la mairie.
 

135 euros et 4 points

Les caméras de la ville capables de zoomer et d'offrir un balayage rotatif jusqu’à 360°, permettent donc la mise en place de la vidéo-verbalisation.

Les policiers relèveront la plaque d’immatriculation du contrevenant avec laquelle ils rédigeront un procès-verbal électronique (PVe).
Le PVe sera ensuite transmis à l’agence nationale de traitement automatisé des infractions.

Comme toutes les infractions de 4e classe, le franchissement d’un feu tricolore est puni d’une amende 135 € et du retrait de 4 points sur le permis de conduire

Comment réagissent les automobilistes castrais à cette nouveauté ? La réponse en image. 
 
Castres : tolérance zéro pour les automobilistes qui grillent les feux rouges.

Sur le même sujet

Les sinistrés de l'Aude, 6 mois après.

Les + Lus