• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Mise en garde de l'archevêque d'Albi après la création d'une église oecuménique dans le Tarn

Jean-Christophe Thiery et Laurent Bonnet, entourant Laurent Lenne, qui va les ordonner prêtres de l'église oecuménique et apostolique de France le 28 septembre prochain. / © Jean-Christophe Thiery
Jean-Christophe Thiery et Laurent Bonnet, entourant Laurent Lenne, qui va les ordonner prêtres de l'église oecuménique et apostolique de France le 28 septembre prochain. / © Jean-Christophe Thiery

Une église réformée, l'église apostolique et oecuménique de France, crée une nouvelle paroisse dans le Tarn. L'archevêque d'Albi met en garde contre une possible confusion et rappelle que cette église n'a rien à voir avec l'Eglise catholique romaine.

 

Par Laurence Boffet

L'association "les amis de l'église apostolique et oecuménique de France du Tarn" est officiellement née le 25 août 2019, quand sa création a été enregistrée à la préfecture d'Albi. Et son officialisation n'est pas passée inaperçue pour certains fidèles catholiques. Ils ont alerté l'archevêché d'Albi sur la création de cette nouvelle église dans le département et ses publications sur les réseaux sociaux. Ce dernier s'est même fendu d'un communiqué pour mettre en garde contre une possible confusion et rappeler que cette "organisation n’a pas de lien avec l’Église catholique romaine".
 

Une église réformée créée en 1945

L'église apostolique et oecuménique a été créée au Brésil en 1945. L'évêque Carlos Duarte Costa s'oppose alors à Rome qu'il accuse d'aider des anciens nazis à gagner le Brésil. Il est excommunié par le pape et crée une église réformée qui accepte notamment le mariage des prêtres et l'accueil des personnes divorcées. L'église apostolique et oecuménique s'installe ensuite en Italie puis en France. C'est seulement depuis un an environ qu'elle y officialise son nom et ses paroisses. Elle en compte désormais sept en France, dont une dans le Gers et une autre dans le Tarn. Elle recense actuellement entre 500 et 1000 fidèles en France, selon son vicaire général, Alain Serantini, installé à Eauze, dans le Gers.
 

Deux prêtres ordonnés dans le Tarn

Le 28 septembre, deux prêtres seront ordonnés dans le Tarn par le représentant en France de l'église apostolique et oecuménique de France, Laurent Lenne. Laurent Bonnet et Jean-Christophe Thiery exerceront ensuite respectivement à Mazamet et Saint-Marcel Cambes, dans des chapelles privées, louées pour les messes.
 

Une mise en garde de l'archevêque d'Albi

L'annonce de leur ordination fait tiquer le diocèse d'Albi. Dans un communiqué, Jean Legrez, l'archevêque d'Albi "tient à signaler que Messieurs Laurent Bonnet et Jean-Christophe Thiery ne font pas partie du clergé de l’Église catholique. En conséquence, les fidèles et les communautés catholiques tarnaises ne peuvent en aucun cas avoir recours aux services qu’ils proposent, en particulier les célébrations présentées dans ce cadre comme des sacrements (baptême, mariage, eucharistie, ordination…) puisqu’ils ne sont en communion ni avec l’évêque du lieu ni avec le pape".

Une confusion est entretenue par le vocabulaire, les gestes et les ornements utilisés par les membres de l’Église Apostolique et Oecuménique de France" Jean Legrez archevêque d'Albi


L'archevêché d'Albi tient surtout à mettre ses fidèles en garde et rappelle que "cette organisation n’a pas de lien avec l’Église catholique romaine".

Alain Serantoni, le vicaire général de l'église oecuménique et apostolique de France relativise. "Cela ne prête pas à confusion" dit-il "puisque catholique, ça veut dire universel".  Et de conclure : "on n'est pas en opposition avec l'Eglise catholique romaine, on a des vues différentes".

 

Sur le même sujet

Perpignan : la mère d'une jeune femme victime d'un féminicide témoigne de sa douleur

Les + Lus