Rabastens : des fuites sur la nouvelle centrale de production d'eau potable

A Rabastens dans le Tarn, des microfissures sont apparues sur la centrale de production d'eau potable fraichement construite. Commandée en 2013, elle devait assurer l'approvisionnement de 26 communes alentours. Le syndicat des eaux de la moyenne vallée du Tarn refuse de réceptionner l'ouvrage.

Des microfissures sont apparues sur le tout nouveau bâtiment de la centrale de production d'eau potable de Rabastens
Des microfissures sont apparues sur le tout nouveau bâtiment de la centrale de production d'eau potable de Rabastens © Xavier Marchand
En 2013, le syndicat des eaux de la moyenne vallée du Tarn commande une nouvelle centrale de production d'eau potable. Elle doit approvisionner 26 communes durant les cinquantes prochaines années. Trois ans plus tard, le bâtiment est sorti de terre, mais des microfissures sont apparues sur les murs extérieurs. De quoi inquiéter le syndicat, qui se refuse pour l'instant à réceptionner la commande, et qui a saisi le tribunal administratif. Celui-ci a mandaté un expert pour se pencher sur la question.

Livraison retardée d'un an


Les 11 entreprises, qui ont participé à la construction se renvoient la balle. Une chose est sûre, la loi prévoit 3000 euros d'indemnités par jour de retard de livraison. Une livraison qui aurait dû se faire en septembre 2015. En attendant, la commune continue d'utiliser l'ancienne centrale, qui nécessite tout de même 60 000 euros de travaux.

Le reportage d'Amélie Poisson et Xavier Marchand
durée de la vidéo: 01 min 32
Rabastens : des fuites sur la nouvelle centrale de production d'eau potable

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter