• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le Saut du Tarn, une épopée métallurgique

Le site industriel abrite désormais un musée à la mémoire des milliers d'ouvriers qui l'ont fait vivre. / © France 3 Occitanie
Le site industriel abrite désormais un musée à la mémoire des milliers d'ouvriers qui l'ont fait vivre. / © France 3 Occitanie

Aux portes d'Albi, sur la commune de Saint-Juéry, se dresse encore le site industriel du Saut du Tarn, vestige d'une grande aventure métallurgique de deux siècles, au bord de la rivière Tarn. 

Par Marie Martin

Il a marqué durablement l'histoire économique de la vallée du Tarn.
Le Saut du Tarn est un site industriel unique dans le département. Implantée sur le Saut de Sabo, un défilé rocheux de 500 mètres de long sur le Tarn, sur la commune de Saint-Juéry, aux portes d'Albi, l'usine a vu le jour en 1824. 

Spécialisée dans la production d'acier et la fabrication d'outils agricoles, l'usine prospère très vite et le site s'agrandit : jusqu'à 28 hectares de bâtiments et d'immenses ateliers. L'activité y est intense... On fabrique principalement des limes et des râpes en acier, commericalisées sous la marque talabot, connue dans le monde entier. 

En plein essor industriel, le Saut du Tarn expérimente alors toutes les techniques sidérurgiques. Des générations d'ouvriers s'y succèdent, dans des conditions de travail difficiles. 

Après un lent déclin, l'usine ferme définitivement ses portes en 1983. D'anciens salariés créent alors un musée. Celui-ci existe toujours, qui retrace cette épopée industrielle de 200 ans. Il est abrité dans le bâtiment de la première centrale hydroélectrique de l’usine, classée Monument historique.

Voir le reportage de Sophie Pointaire et Frédéric Desse, de France 3 Occitanie : 

Le Saut du Tarn, une épopée métallurgique


Sur le même sujet

Lagune de Thau : les huîtres n'étaient pas contaminées à la salmonelle

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer