• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Tarn : le maire de Gaillac renvoyé devant la justice pour prise illégale d'intérêt

Le maire de Gaillac, Patrice Gausserand. / © France 3 Occitanie
Le maire de Gaillac, Patrice Gausserand. / © France 3 Occitanie

Selon les informations de nos confrères de La Dépêche du Midi, Patrice Gausserand, maire de Gaillac, dans le Tarn, est renvoyé devant le tribunal correctionnel pour prise illégale d'intérêt et corruption passive. Il comparaîtra le 17 décembre 2019.

Par Marie Martin

Le procureur de la République d'Albi a donc décidé de renvoyer le maire de Gaillac devant le tribunal correctionnel, pour prise illégale d'intérêt et corruption passive. Et ce, au terme de plus d'un an d'enquête préliminaire.

Selon La Dépêche du Midi, Patrice Gausserand comparaîtra le 17 décembre prochain.

Ce qui lui est reproché

Le maire de Gaillac est soupçonné d'avoir exercé des pressions sur le gérant d'un bar gaillacois situé dans un immeuble de sa société, Le Comptoir des Bastides, en vue de mettre fin par anticipation au bail locatif. Son associé et directeur de ladite société est également convoqué devant la justice.

Le gérant du bar et un conseiller municipal d'opposition avaient porté plainte auprès du procureur de la République. Selon les informations révélées en septembre 2017 par France 3 Occitanie, Patrice Gausserand, en tant que maire, aurait fait pression sur les gérants de ce bar, racheté par la société dont il est actionnaire. Pour qu'ils partent avant la fin de leur bail. Un échange entre les acteurs de cette affaire avait été enregistré à l'insu du maire de Gaillac et de son associé.

Dans le cadre de l'enquête préliminaire, Patrice Gausserand avait été placé en garde à vue, le 18 juin 2019, et auditionné par les enquêteurs du SRPJ de Toulouse. 

Sur le même sujet

Les ateliers de désensibilisation aux serpents de la réserve africaine de Sigean

Les + Lus