Tarn : mobilisation contre l’agrandissement d’une usine d’œufs à Lescout

A Lescout, dans le Tarn, les opposants à l'agrandissement d'une usine d'oeufs ont installé des barrages filtrants ce mardi. / © Corinne Carrière / France 3 Tarn
A Lescout, dans le Tarn, les opposants à l'agrandissement d'une usine d'oeufs ont installé des barrages filtrants ce mardi. / © Corinne Carrière / France 3 Tarn

A Lescout, dans le Tarn, la mobilisation se poursuit contre un élevage industriel de poules pondeuses. Il est accusé depuis plusieurs mois de nuisances par le maire et les habitants. Autant dire que ses projets d'agrandissement passent très mal.

Par Laurence Boffet

A Lescout, l'arrivée des pelleteuses a été vécue comme une provocation vendredi. Tout comme le début des travaux d'agrandissement de la Ferme de l'Autan. Depuis plusieurs mois, le maire et les habitants du village dénoncent les nuisances et les rejets d'amoniaque de cette entreprise de production d'oeufs. Ils craignent même pour leur santé. La perspective d'un nouveau bâtiment abritant 30 000 volatiles passe donc très mal.
Une partie des habitants du village a manifesté sa colère ce mardi matin aux côtés d'agriculteurs de la Confédération paysanne du Tarn. Ils ont installé des barrages filtrants à l'entrée du village et bloqué l'accès à l'exploitation pour réclamer l'arrêt des travaux.
 

En attente des résultats d'une étude de l'ARS

Depuis le début de l'année, le maire de Lescout, Serge Gavalda, alerte sur un risque de cancer accru sur sa commune. Pour lui, le coupable est tout désigné : l'élevage industriel de poules pondeuses situé tout près du village et ses émanations nauséabondes. L'agence nationale de santé a été saisie et une étude a été lancée. On devait en connaître les conclusions dans le courant du mois de juin. Les opposants au projet ne comprennent donc pas que les travaux d'agrandissement de l'usine d'oeufs aient commencé sans les connaître. "C'est une provocation" disent-ils ce mardi. 
 

Une entreprise pointée du doigt

La ferme de l'Autan élève quelques 187 000 volailles, sur la commune de Lescout, 705  habitants. Son propriétaire, Cyril Gallès, interpellé à plusieurs reprises sur les rejets d'amoniaque de son usine qui piquent les yeux et irritent la gorge des habitants, a toujours dit qu'il n'avait rien à cacher et qu'il respectait la réglementation.
 

Une réunion en préfecture


Le Préfet du Tarn doit rencontrer des membres de la Confédération paysanne à 14h30 pour échanger sur ce dossier. Des procédures judiciaires sont par ailleurs en cours pour empêcher ce nouveau chantier de construction. Il a démarré quand même. Malgré le refus du maire de la commune de signer le permis de construire. 

Vidéo : le reportage de Pascale Lagorce, Corinne Carrière et Véronique Galy
mobilisation à Lescout




 

A lire aussi

Sur le même sujet

Occitanie : la Région investit 1 milliard dans les lycées, un record en France

Les + Lus