Le Tarnais Benjamin Thomas sacré champion du monde de l'omnium

Le Vauréen Benjamin Thomas offre son premier titre à la France aux Mondiaux de cyclisme sur piste à Hong Kong. / © ANTHONY WALLACE / AFP
Le Vauréen Benjamin Thomas offre son premier titre à la France aux Mondiaux de cyclisme sur piste à Hong Kong. / © ANTHONY WALLACE / AFP

C'est son premier titre mondial. C'est aussi le premier pour la France aux Mondiaux de cyclisme sur piste à Hong Kong. Originaire de Lavaur (81), Benjamin Thomas est devenu samedi champion du monde de l'omnium. 

Par Laurence Boffet

Après le fiasco des jeux olympiques de Rio, l'équipe de France de cyclisme reprend des couleurs grâce au jeune Benjamin Thomas, 21 ans, nouveau talent de la piste tricolore. Il a décroché hier la médaille d'or sur l'omnium, aux Mondiaux de cyclisme sur piste samedi à Hong Kong.


Premier titre majeur

Champion de France de la spécialité en 2016, Benjamin Thomas a parfaitement maîtrisé ses nerfs pour asseoir son succès dans la dernière des quatre courses de l'épreuve : Scratch, Tempo Race, Élimination, Course aux points. Il décroche ainsi le premier titre majeur de sa carrière.
"C'est mon premier titre de champion du monde. Je l'avais été en juniors mais ça n'a pas grand chose à voir quand on voit le niveau ici", s'est réjouit Benjamin Thomas après sa victoire.
Avec 149 points, il a finalement devancé le Néo-Zélandais Aaron Gate (147 points) et l'Espagnol Albert Torres Barcelo (138 pts), qui était en tête du classement avant la dernière course.
Le Français, de l'équipe cycliste de l'Armée de Terre, s'est accroché à ses chances de médaille tout au long de l'épreuve (deuxième du scratch, sixième de la course tempo et troisième de l'élimination) avant de prendre le meilleur au sprint sur Gate.

Revoir ici le sprint victorieux de Benjamin Thomas :

"C'est une journée très difficile, on est sur le pont pendant des heures, les épreuves s'enchaînent, il faut être régulier," a-t-il expliqué. "j'ai du mal à réaliser, je le ferai dimanche soir quand les épreuves seront finies avec, pourquoi pas, un deuxième maillot arc-en-ciel."
Le coureur du Sud-Ouest aura, en effet, une deuxième chance de médaille ce dimanche puisqu'il est aussi engagé dans l'américaine en compagnie de Morgan Kneisky. Le duo, qui s'entend très bien, a récolté l'an passé la médaille d'argent aux Mondiaux de Londres.
 

Sur le même sujet

Les + Lus