La tenue du festival des lanternes de Gaillac contestée devant le tribunal administratif

Des dizaines de modules lumineux vont briller à Gaillac durant 2 mois.
Des dizaines de modules lumineux vont briller à Gaillac durant 2 mois.

Le festival des lanternes de Gaillac aura-t-il lieu ? Alors que son installation a commencé, la demande de l'opposition municipale d'invalider le contrat de 810.000 euros signé entre le maire de Gaillac et la société chinoise Lantern Group était examinée ce lundi par le tribunal administratif. 

Par VA.

Le festival des lanternes "Fééries de Chine", dont l'installation a dores et déjà commencé à Gaillac, devrait avoir lieu du 1er décembre 2017 au 31 janvier 2018.

Sa tenue dépend désormais de la décision du tribunal administratif de Toulouse à la demande de référé suspension déposée par l'opposition socialiste à la mairie de Gaillac.

L'affaire, qui porte sur la validité du contrat d'un montant de 810.000 euros, signé entre le maire de Gaillac, Patrice Gausserand, et la société chinoise Zi Gong Sarl, était examinée ce lundi matin. 

L'opposition municipale estime qu'elle a été mise devant le fait accompli et que le projet, mené dans la plus grande opacité, fait courir un risque financier considérable à la ville. Des arguments contestés par la municipalité pour qui la plainte devant le tribunal administratif ne repose sur rien de concret.

Le tribunal administratif rendra sa décision d'ici la fin de la semaine.
La tenue du festival des lanternes de Gaillac suspendue à une décision du tribunal administratif de Toulouse
Alors que son installation a commencé, la tenue du festival des lanternes de Gaillac est suspendue à la prochaine décision du tribunal administratif de Toulouse, qui vient d'examiner une demande d'invalidation déposée par l'opposition municipale du contrat liant la ville à l'organisateur chinois du festival - Sylvain Duchampt/Corinne Carrière




Sur le même sujet

Montpellier : le Camion du coeur, plus qu'un repas, un réconfort

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne