François Hollande condamne des “actes indignes” après les actes de vandalisme au cimetière de Castres

© AFP
© AFP

François Hollande "condamne avec la plus grande fermeté" la dégradation de "plusieurs dizaines de tombes chrétiennes" dans le cimetière Saint-Roch de Castres, dans le Tarn, qualifiant ces faits d"actes indignes".

Par Véronique Haudebourg

"Ces actes indignes portent atteinte aux valeurs de notre République", souligne la présidence de la République dans un communiqué, en précisant que le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, se rendrait jeudi sur place. "Tout sera mis en oeuvre pour que leurs auteurs soient rapidement identifiés et punis", poursuit le communiqué.

Le procureur adjoint de Castres, Charlotte Beluet, a annoncé mercredi que "80 tombes et non 250 ont été dégradées" dans l'après-midi dans le  cimetière. "80 tombes et non 250 ont été dégradées". On apprend ce jeudi matin qu'il y en aurait 216." Des éléments posés sur des sépultures ont été arrachés, renversés et deux croix ont été descellées. Une statue d'une vierge a aussi été arrachée", a indiqué la magistrate, alors que le maire de Castres, Pascal Bugis (DVD), avait comptabilisé entre 250 et 300 tombes profanées. "C'est une manifestation de grande ampleur", avait estimé M. Bugis.

Claude Bartolone, le président de l'Assemblée nationale a jugé dans un tweet l'incident "inacceptable. Nous devons toujours le respect aux morts".
La ministre du Logement Sylvia Pinel, s'est insurgée contre "cet acte inadmissible. Mes pensées vont aux familles", a-t-elle tweeté.

 

Sur le même sujet

Les + Lus