Incendie à Saint-Sulpice : l'enquête se poursuit pour déterminer les causes du sinistre

Les enquêteurs sont à pied d'oeuvre ce lundi pour tenter de déterminer les causes de l'incendie qui a ravagé les locaux de la société Savannah, dans la nuit de samedi à dimanche. 20 à 30 000 reptiles et amphibiens ont péri dans le sinistre. 

Des 4000 m² de locaux, il ne reste rien.
Des 4000 m² de locaux, il ne reste rien. © France 3 Midi-Pyrénées
Acte criminel ou accident ? On ne connaît pas encore les causes de l'incendie qui a ravagé les locaux de la société Savannah, à Saint-Sulpice dans le Tarn. Le feu a pris vers 2 heures, dimanche matin, dans un entrepôt, se propageant rapidement malgré l'intervention de quatre centres de secours du Tarn. 
20 à 30 000 reptiles et amphibiens ont péri dans les flammes. Seules vingt tortues géantes ont pu être sauvées, elles devraient être transférées rapidement vers un parc animalier de la région. 
L'entreprise Savannah s'était installée à Saint-Sulpice en 1999. Elle est l'un des deux grossistes français spécialisées dans la vente de reptiles et d'amphibiens ainsi que dans le matériel nécessaire à leur survie et leurs consommables.
Son propriétaire, arrivé sur les lieux dimanche après-midi, est très abattu. Il se refuse néanmoins à croire en la piste criminelle, même si l'entreprise a été parfois accusée de maltraitance envers les animaux. 
Savannah emploie une vingtaine de salariés. 

Voir ici le reportage de Delphine Gérard et Mathilde Laban, de France 3 Midi-Pyrénées : 

durée de la vidéo: 01 min 45
Incendie Savannah Saint-Sulpice

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers archives