Cet article date de plus de 4 ans

Tarn : Gaillac connaît un essor démographique exceptionnel

Les chiffres du dernier recensement montrent que dans le Tarn, les communes situées au bord de l'autoroute 68 sont plus attractives que les autres. Parmi elles, Gaillac, qui a gagné 2 000 habitants en cinq ans. 
Gaillac, entre Toulouse et Albi, séduit par ses infrastructures et ses services.
Gaillac, entre Toulouse et Albi, séduit par ses infrastructures et ses services. © France 3
D'après les chiffres du dernier recensement, le Tarn compte désormais 396 341 habitants. Répartis sur ses 325 communes.
Le chef-lieu, Albi, compte 130 habitants supplémentaires mais ce sont principalement les communes situées en bordure de l'A68 qui bénéficient du plus grand essor démographique. Au détriment des villes des anciens bassins industriels (Graulhet, Castres, Mazamet et Carmaux). 

Rabastens, Saint-Sulpice, Lavaur ont donc le vent en poupe. Mais pas autant que Gaillac, qui connaît une véritable poussée de sa population. En cinq ans en effet, la ville gagne 2 000 habitants supplémentaires.

Des citoyens qui travaillent à Toulouse, Albi ou encore Montauban. Et qui sont séduits par le cadre de vie, les infrastructures et les services.
Gaillac en effet dispose d'une gare routière refaite à neuf, d'une gare SNCF et d'établissements scolaires permettant d'effectuer son cursus jusqu'au baccalauréat. 

La ville qui porte le nom du vignoble dont elle est entourée compte aujourd'hui 15 000 habitants. Elle en escompte 20 000 d'ici vingt ans. 

Voir le reportage de Nicolas Bonduelle et Matthieu Chouvellon, de France 3 Tarn : 


durée de la vidéo: 02 min 14
Démographie dans le Tarn : l'effet Gaillac

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
démographie société