Cet article date de plus de 4 ans

Une trentaine de réfugiés vont quitter Calais pour Lacaune (Tarn)

C'est une bonne nouvelle pour une trentaine de réfugiés Syriens et Irakiens, puisqu'ils vont quitter la jungle de Calais pour se rendre Lacaune dans le Tarn. Une décision qui ne plaît pas à tout le monde. 
Le centre de vacances Bel Air de Lacaune
Le centre de vacances Bel Air de Lacaune
Dans le cadre du plan de désengorgement de ce qui est communément appelé "La jungle de Calais", une trentaine de réfugiés syriens et irakiens en attente d'étude de leur demande d'asile vont quitter sous peu Calais pour Lacaune dans le Tarn.

Les nouveaux arrivants s'installeront dans un centre Le centre de vacances Bel Air dont le ministère de l'écologie est propriétaire. 

Le maire de Lacaune Robert Bousquet a été avisé de cette arrivée hier par le préfet mais l'ensemble des élus municipaux disent "ne pas avoir été consultés" avant la prise de cette décision prise par les cabinets ministériels. 

Cette nouvelle intervient au moment où des réfugiés Syriens menacés d'expulsion d'un logement social qu'ils occupent dans le quartier des Minimes à Toulouse, attendent d'e^tre fixés sur leur sort.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
réfugiés société