Cet article date de plus de 8 ans

Paris crée sa deuxième Zone de Sécurité Prioritaire

La ZSP 19, zone de sécurité prioritaire, vient d'être mise en place par la Préfecture de Police. Elle s'étend des quartiers Stalingrad à Crimée dans le 19ième arrondissement de Paris. Une quartier touché par le trafic de drogue et les vols avec violences.
Pour la Préfecture, il s'agit de "permettre aux 30 000 habitants de se réapproprier leur quartier et d'user librement de l'espace public".
Selon la Police,le quartier est confrontée à la vente et à la consommation de crack et aux vols avec violences. 
L'objectif de la ZSP est de renforcer la sécurité grâce à une coordination renforcée entre la police, la justice et les collectivités locales.
Deux cellules sont mises en place.
  1. Une cellule de coordination opérationnelle du partenariat, rassemblant les mêmes autorités policières, judiciaires et institutionnelles , l'Education nationale, les services chargés de l'emploi, le groupement parisien inter-bailleurs de surveillance (GPIS), les bailleurs de ce secteur, les services de la ville de Paris,. Elle se réunira mensuellement. Un « panel » d’habitants (collectifs de riverains, commerçants, associations…) y sera associé. Elle portera son action sur l’amélioration de la physionomie et les actions préventives.

Promesses de campagne du candidat Hollande, les ZSP doivent permettre de lutter contre la délinquance la plus ancrée dans les quartiers et confrontées à des problèmes d'économie souterraine, cambriolages ou à des trafics.

Le quartier parisien de Barbès-Château Rouge est lui classé depuis cinq mois en ZSP.
La ZSP18 se caractérise par une importante concentration de commerces et une très forte fréquentation de population. Les trois thématiques retenues sont les stupéfiants, la prostitution et la lutte contre les vols et le recel.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité