• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Champagne-Ardenne : la “niche” du jambon sec des Ardennes

© Emmanuel Pall
© Emmanuel Pall

Deux, trois producteurs de jambon sec des Ardennes existent. C'est peu, comparativement aux producteurs du jambon de Bayonne par exemple. Mais à l'avenir ? Didier Villemin parie sur le jambon sec des Ardennes qui s'apprête à devenir une I.G.P. Explications.

Par Emmanuel Pall

Un nouvelle opportunité s'ouvre à Didier Villemin et son entreprise de charcuterie artisanale et de salaison. Le jambon sec (plus de 9 mois d'affinage) des Ardennes est en passe de devenir une I.G.P., indication géographique protégée, c'est à dire, en quelque sorte, une AOC européenne. 

"Il va falloir répondre à la demande"


Actuellement, cette indication, très réglementée sur l'élevage des porcs qui servent à faire le jambon des Ardennes, a été acceptée par la France. L'Europe se prononcera en juin.

Mais d'ores et déjà, Didier Villemin, anticipe. "Nous sommes deux ou trois producteurs de jambon des Ardennes... A titre de comparaison, les producteurs de jambon de Bayonne sont une centaine. Et, avec cette IGP, il va y avoir une forte demande alors que, déjà, je n'arrive pas à répondre à la demande".

Et l'entreprise de Didier Villemin, ne connaît pas la crise : le chiffre d'affaires est en hausse de 20% par an sur plusieurs années. L'entreprise emploie 20 personnes alors qu'elle en comptait trois il y a cinq ans.

"La grande distribution veut se racheter une conduite"


Charcutier pendant 20 ans, notre homme a voulu s'agrandir en achetant un bâtiment aux normes européennes. Même si l'homme voit grand, pas question de lui parler pour autant d'industrie : "Ce sont des recettes artisanales, des produits du terroir que nous vendons et les lasagnes à la viande de cheval, cela nous fait du bien : la demande du consommateur se rapproche de nos produits de qualité".

Didier Villemin explique que d'ailleurs la grande distribution est venue le voir en masse sur le salon. "Ils veulent se racheter une conduite et nous proposent des offres alléchantes pour vendre nos produits de qualité".


Retrouvez toute l'actualité du salon ici...



Sur le même sujet

Les mesures pour l'avenir du périphérique :

Les + Lus