• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

PSG: Une défaite inquiétante

Reims vainqueur du PSG / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Reims vainqueur du PSG / © PHILIPPE HUGUEN / AFP

Deux semaines après une défaite à Sochaux, L'équipe parisienne et sa pléiade de stars a été battu par une équipe rémoise réduite à neuf. Une défaite qui interroge sur les motivations du PSG en championnat. Si Lyon gagne aujourd'hui à Brest, ils rejoindront le PSG à la première place de ligue 1.

Par Frédéric Askienazy

Carlo Ancelotti pourra toujours se plaindre de l'état de la pelouse. Le but d'Ibrahimovic était sans doute valable. Il n'empêche...
Que le PSG et toutes ses stars soit incapable de battre une équipe rémoise réduite à neuf, après une expulsion et une blessure, laisse perplexe. 
Certes l'équipe parisienne a montré en quelques occasions, qu'elle était capable de grands matchs, comme contre Valence en ligue des champions ou contre l'OM. Mais le fond de jeu de l'équipe parisienne face à des équipes recroquevillées en défense semble bien insuffisant. Impressionnante en contre attaque grâce à la vitesse de ses attaquants comme Lavezzi ou Lucas, le PSG semble en revanche incapable de prendre le jeu à son compte.
Il est possible aussi que les joueurs à quelques jours d'un match retour important de Ligue de champion aient manqués de motivation. Mais deux défaites à l'extérieur en quinze jours, ça reste beaucoup pour une équipe qui était censée survoler le championnat. 
Et en cas de succès cet après-midi à Brest, les lyonnais reviendront en tête du classement à hauteur des parisiens, seulement distancés à la différence de buts, mais avec la perspective de recevoir l'équipe parisienne à Gerland lors de la 36 ème journée.
Pour ne rien arranger, en plus de la défaite, le directeur sportif parisien a mis le feu aux réseaux sociaux par des déclarations maladroites et arrogantes, expliquant la défaite de son club qui serait plus "taillé" pour l'europe que pour la ligue 1.
Ce qui est sur c'est qu'à quelques jours d'un match retour contre Valence en huitième retour de Ligue des champions, Leonardo aura réussi à mettre une sacrée pression sur ses joueurs qui n'auront plus aucun droit à l'échec.

Sur le même sujet

À Chantilly, à la recherche des origines de la Joconde nue

Les + Lus