Cet article date de plus de 8 ans

Une pièce syrienne à la Comédie-Française

Rituel pour une métamorphose, pièce écrite en 1994 par Saadallah Wannous, fait un pont entre le passé et le présent : si l'intrigue se déroule à Damas au 19e siècle, les problèmes soulevés sont, eux, bien contemporains. 
Avec Rituel pour une métamorphose, Saadallah Wannous devient le premier auteur arabophone à entrer au répertoire de la Comédie-Française. Le dramaturge syrien, décédé en 1997, a allié dans son oeuvre la tradition des contes et fables arabes et les préoccupations de la société syrienne contemporaine.

L'histoire se déroule à Damas au 19e siècle. Abdallah, le prévot des notables, figure politique de la cité, est arrêté alors qu'il est en compagnie d'une courtisane. Le Mufti de Damas met en place un subterfuge pour sortir Abdallah de ce mauvais pas : Mou'mina, l'épouse légitime d'Abdallah, devra prendre la place de la courtisane en prison, faisant ainsi disparaître le délit. Mais Mou'mina impose une condition : être répudiée par son époux. Devenue libre, la jeune femme décide de devenir courtisane sous le nom de Almâssa. Une "métamorphose" qui va ébranler toute la société. 


La fable soulève la question de la place des femmes dans la société et de l'utilisation de la religion a des fins politiques. Dans cette oeuvre Wannous "remet en question toute l’architecture d'un pouvoir reposant sur un autoritarisme masculin, théologique, militaire et, bien sûr, violent." souligne Sulayman Al-Bassam, le metteur en scène de la pièce, "Il prend le parti intéressant de décrire une ville alors sous occupation ottomane, ce qui lui permet de faire des parallèles avec le Damas de son époque, dirigé par une caste minoritaire tenue par le régime d'Hafez El Assad." 

Rituel pour une métamorphose de Saadallah Wannous, mise en scène et version scénique de Sulayman Al-Bassam, traduction et collaboration à la version scénique Rania Samara.
Avec Thierry Hancisse, Sylvia Bergé, Denis Podalydès, Laurent Natrella, Julie Sicard, Hervé Pierre, Bakary Sangaré, Nâzim Boudjenah, Elliot Jenicot, Marion Malenfant et Louis Arene.
A la Comédie-Française, Salle Richelieu, en alternance jusqu'au 11 juillet 2013 . 

Réservation : 0 825 10 1680. Durée  2h15 sans entracte.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
théâtre culture