Mort de Clément Méric: deux nouvelles personnes relâchées

Publié le Mis à jour le
Écrit par MR avec AFP

Deux personnes placées en garde à vue jeudi dans l'enquête sur la mort du jeune militant d'extrême gauche Clément Méric ont été relâchées vendredi après-midi, a-t-on appris de source judiciaire.

Il reste par conséquent cinq personnes en garde à vue, toutes identifiées comme gravitant dans les milieux d'extrême droite.
Une jeune femme et un homme, qui s'étaient présentés à la police jeudi après-midi et dans la soirée, ont été relâchés vendredi après-midi, a-t-on précisé.
Plusieurs des gardés à vue sont connus comme proches des groupuscules d'extrême droite Troisième Voie et Jeunesses nationalistes révolutionnaires (JNR).
Le dirigeant de ces deux groupuscules, Serge Ayoub, qui a nié toute implication dans cette affaire, était entendu vendredi après-midi comme témoin par les policiers.
Serge Ayoub, alias "Batskin", a rejeté la responsabilité de la bagarre sur l'extrême gauche, livrant à l'AFP un récit très détaillé des faits, expliquant qu'il avait
"eu le temps de se renseigner".
La police compte sur l'interrogatoire des suspects, sur l'audition de témoins et l'exploitation des images de vidéosurveillance, ainsi que sur l'autopsie de
la victime, pratiquée vendredi matin, pour établir les responsabilités dans l'altercation survenue mercredi à la sortie d'une vente privée de vêtements de marques entre deux groupes de jeunes, les uns d'extrême droite, les autres d'extrême gauche.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.