La cigarette électronique n'est pas un médicament pour le Parlement Européen

Publié le Mis à jour le

Le Parlement européen, s'est montré moins sévère que ce que demandait la Commission européenne, en permettant à la cigarette électronique de rester en vente libre.

Une majorité de députés européens a tranché:la cigarette électronique ne sera pas considérée comme un médicament. L'"e-cigarette" pourra donc continuer à être vendue dans les boutiques spécialisées ou chez les buralistes.

La plupart des élus de droite ont refusé une proposition de la Commission européenne qui faisait de la cigarette électronique, dont les effets sur la santé ne pas connus, un médicament. Ce type de cigarettes sera en revanche interdite de vente aux mineurs, ainsi que de publicité.

Le Parlement européen, qui était appelé mardi 8 octobre, à renforcer la législation anti-tabac de l'Union Européenne, s'est montré globalement moins sévère que ce que demandait la Commission européenne.

Les partisans d'une législation plus sévère à l'encontre des produits du tabac ont cependant obtenu quelques satisfactions comme l'interdiction progressive des cigarettes aromatisées ou de plus grands messages d'avertissement sur les paquets.