NKM “la tueuse” installe son QG de campagne dans un ancien magasin de pompes funèbres

Nathalie Kosciusko Morizet, le 5 octobre 2013 / © KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Nathalie Kosciusko Morizet, le 5 octobre 2013 / © KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Nathalie Kosciusko Morizet a inauguré mercredi son local de campagne dans le 14e arrondissement de Paris. Une journaliste de MetroNews a révélé sur son compte Twitter qu'il s'agissait d'un ancien magasin de pompes funèbres, information dont s'est amusée la rivale de NKM, Marie-Claire Carrère-Géé.

Par Olivier Couvreur

En politique, tous les moyens sont bons pour déstabiliser l'adversaire. Une petite phrase, une histoire sortie d'un lointain passé, des fréquentations oubliées... on en passe... Il y a même l'endroit choisi pour son QG de campagne. Nathalie Kosciusko-Morizet vient d'en faire les frais. 

Après avoir dévoilé son local de campagne pour conquérir le 14e, une journaliste de Metronews a révélé qu'il s'agissait autrefois d'un magasin de pompes funèbres. 


Source et photo à l'appui : 

 / ©
/ ©


L'information aurait pu passer inaperçu. Oui mais voilà. on vous a dit que tous les moyens étaient bons en politique... Et la dissidente UMP Marie-Claire Carrère-Gée, rivale de NKM dans le 14e, a retweeté l'info, en ironisant que c'était "Normal pour une tueuse", reprenant les termes que l'ex-porte-parole de Nicolas Sarkozy avait employés pour se décrire en juillet dernier dans une interview sur la chaîne NBC : 


L'ancienne tête de liste UMP en 2008 qui ne cesse de protester contre le parachutage de NKM a même déclaré que l'ancienne porte-parole de Nicolas Sarkozy n'aurait pas eu besoin de choisir ce lieu au passé macabre pour QG si elle avait choisi de rallier sa liste.

Marie-Claire Carrère-Gée, actuellement vice-présidente du groupe UMP au Conseil de Paris, très bien implantée dans le microcosme parisien et dans ce 14e arrondissement, menace en effet d'aligner une liste en marge de celle de NKM. Une dissidence qui pourrait peser très lourd dans la conquête de cet arrondissement. 

Sur le même sujet

Recherche : dans les laboratoires, le blues des chercheurs français

Les + Lus