Cet article date de plus de 7 ans

Boko Haram confirme qu'aucune rançon n'a été versée pour la libération du père Georges

Le groupe islamiste nigérian Boko Haram, qui a enlevé au Cameroun et détenu un mois et demi le père Georges Vandenbeusch au Nigeria, a affirmé que c'est par "compassion" que le prêtre a été libéré, confirmant ainsi le non-versement d'une rançon.
Le prêtre français Georges Vandenbeusch a été libéré mardi "par compassion" et sans qu'aucune rançon ait été versée, a affirmé mercredi une source du groupe islamiste nigérian Boko Haram, qui l'a enlevé au Cameroun et détenu un mois et demi au Nigeria.
"La direction (de Boko Haram) a décidé de libérer le prêtre par compassion", a affirmé cette source à l'AFP. "Le prêtre a offert ses services médicaux à des membres (du groupe) malades pendant sa période de captivité. La direction a ressenti qu'il n'y a avait plus besoin de le garder", a-t-elle ajouté.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
otages