Les politiques aussi vous souhaitent une bonne année

A quelques mois des municipales, nombreuses sont les personnalités politiques à souhaiter une bonne année aux électeurs, sous forme de vidéo mise en ligne sur leur site internet. Passage en revue des voeux formulés par quelques élus et candidats franciliens. 

Par Audrey Natalizi

Des voeux en vidéo et en ligne : les élus et candidats souhaitent le meilleur pour 2014 à tous les Franciliens.

Les deux principales candidates à la mairie de Paris se sont pliées à l'exercice.
Pour le PS, Anne Hidalgo, sur un fond parsemé d'étoiles roses, évoque bien entendu l'élection du mois de mars. "2014 doit être un beau moment démocratique" déclare-t-elle, avant de souhaiter aux parisiens de "petits bonheurs et de grands bonheurs."
voeux anne hidalgo


La candidate UMP Nathalie Kosciusko-Morizet, s'est elle installée dans un bistrot parisien pour présenter ses voeux. Après un message très militant sur un diaporama de photos des premiers mois de la campagne, elle souhaite notamment aux Parisiens du "courage pour faire face aux épreuves de la vie" avant de conclure "en 2014, tout se joue à Paris. En 2014, ce sont les Parisiennes et les Parisiens qui écrivent leur histoire. Ensemble faisons de 2014 l'année des Parisiens".

voeux NKM


Les présidents de conseils généraux n'ont pas manqué, eux aussi, de présenter leurs voeux à leurs administrés.
Ainsi, Jérôme Guedj, président PS du Conseil général de l'Essonne, adresse son message pour la nouvelle année debout dans un bureau, un sapin artificiel en arrière-plan, sans omettre de convier les Essonniens à des voeux plus conviviaux dans 21 villes du département.

voeux jérôme guedj

"Plus qu'une belle tradition, les voeux sont aussi l'occasion privilégiée de faire le bilan de l'année qui s'achève mais aussi de former des projets, de tracer des perspectives qui doivent nous inciter à l'optimisme. Oui à l'optimisme et même à l'espoir !" lance plein d'entrain Stéphane Troussel, président du Conseil général de Seine-Saint-Denis. 
 

voeux de Stéphane Troussel


Patrick Devedjian, président UMP du Conseil général des Hauts-de-Seine, souligne que l'on a plus que jamais besoin de voeux : "2013, comme l'année 2014 sont des années difficiles sur le plan économique" et rappelle que son département soufflera ses 50 bougies cette année.

##fr3r_https_disabled##
Voeux Devedjian

 

Sur le même sujet

Les + Lus