Cet article date de plus de 7 ans

Paris: l'écologie en campagne. Ce que proposent NKM et Anne Hidalgo

A quelques semaines des municipales, l'écologie n'est pas la première des préoccupations des électeurs parisiens. En tête, la sécurité et la fiscalité. Pourtant le thème est au coeur de la campagne des deux candidates Nathalie Koscuisko-Morizet (UMP) et Anne Hidalgo (PS). Voici leurs propositions.
© ERIC FEFERBERG / PIERRE ANDRIEU / AFP

NKM, ancienne ministre de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement  propose 10 engagements pour "améliorer la qualité de l’air et mieux respirer à Paris".

Selon la candidate UMP, la qualité de l’air s'est détériorée à Paris. Le nombre de jours où l’air était de mauvaise qualité est passé de 53 en 2000 à 117 en 2012 selon Airparif. Et cela a des incidence sur la santé des parisiens. NKM souligne l’insuffisance voire les aspects contre-productifs du bilan de la municipalité sortante.

  1.  Interdire Paris aux poids lourds et aux cars de tourisme polluants,  création d’une zapa zone d’action prioritaire pour la qualité de l’air et restrictions de circulation
  2. Créer, dans chaque arrondissement, des quartiers « propres » à très faible émission de polluants atmosphériques, des zones réservées à des voitures non polluantes
  3.  Faire de Paris la « ville électrique » en doublant le bonus écologique pour les très petites entreprises et les artisans qui pourraient bénéficier d'aides financières pour changer de véhicules, créer plus de bonnes de recharges pour les voitures électriques et des nouvelles bases de livraison hors de Paris
  4. Eradiquer le diesel de la flotte municipale
  5. Plan d’urgence pour la qualité de l’air intérieur notamment dans le métro, dans les bâtiments publics comme les 661 écoles ou 708 crèches
  6. Démultiplier la pratique du vélo à Paris, plus de pistes sont prévues. La petite ceinture,43 km, pourrait être dédiée aux vélos. Des places de stationnements sécurisées pour les 2 roues seront créées. Développement du vélo électrique
  7.  Multiplier par 4 les zones piétonnes et lancer un plan d’amélioration des déplacements piétons.  L'objectif : faire passer à 200 hectares les surfaces piétonnes
  8.  1 million de M2 d’espaces verts supplémentaires
  9.  Développer tous azimuts les nouveaux modes de déplacements : co-voiturage, voitures partagées...
  10. 10   Paris, une ville à énergie positive.  " produire plus d'électricité qu'en consommer"

Exemple du métro
Dans le métro, la qualité de l’air constatée dans certaines stations est pire que celle mesurée sur le périphérique, où une moyenne horaire maximale de 423 µg/m3 a été mesurée porte d’Auteuil en 2012. Le réseau de capteurs de mesure de la qualité de l’air dans le métro sera étendu, en partenariat avec la RATP et Airparif, pour un affichage en toute transparence des résultats et des indices. Les systèmes de ventilation seront améliorés, et le parc roulant sera renouvelé en privilégiant le freinage électrique, moins polluant que le mécanique 
 

 

Anne Hidalgo, la candidate socialiste propose "une écologie urbaine et circulaire : un projet de ville durable, efficace et propre"

Forte du bilan de la mandature du maire sortant Bertrand Delanoë, elle affirme vouloir consacrer un milliard d’euros à la ville. Voici quelques unes de ses propositions.

  1. Faire de Paris, un laboratoire de l’économie circulaire,  promouvoir le bio, l’agriculture urbaine, consommer local, recycler,  créer des éco-quartiers
  2.  Promouvoir la transition écologique, rénovation thermique, produire et  récupérer son électricité
  3. Etre à la pointe des avancées écologiques, alors que se tiendra en 2015, la conférence mondiale sur le changement climatique COP21. Elle souhaite mettre en place la gratuité des premiers M3 d'eau et réduire sa consommation. Elle appelle à la création de comités de quartiers appelés Planète Quartier. Elle promeut toute initiative en faveur du développement durable
  4.  Agir pour une ville plus propre grâce à :  l’augmentation des effectifs, la verbalisation des comportements irrespecuteux , l’augmentation du nombre de sanisettes,  la lutte contre les mégots jetés par terre, l'organisation de nettoyages de quartiers par les habitants
  5. Réduire la production de déchets et les gérer, création déchetteries de proximité, encourager le compostage collectif, création de ressourceries, lutter contre le gaspillage alimentaire et donner les surplus aux associations
  6. Investir pour l’avenir des déchets en encourageant le tri sélectif, développer les transports fluviaux
La Tour eiffel dans la pollution parisienne
La Tour eiffel dans la pollution parisienne © Stéphane de Sakutin/AFP

La question des transports est traitée à part dans le programme de la candidate socialiste.  
  1. Accroître la mobilité électrique, le vélib, auto lib', réduire les émissions de diesel en 2020, en 2017, le dernier km des camions livreurs devra se faire sans diesel, encourager le vélo en créant de nouvelles pistes cyclables
  2. optimiser les transports publics en prolongeant les lignes de métro ou en automatisant les lignes, poursuivre le tramway sur les maréchaux et la connexion avec le RER A,  créer un pass navigo à tarif unique et un service métropolitain du taxi
  3. Réduire les congestions et les nuisances en limitant la vitesse à 30 KM/H pour réduire le bruit et la pollution,  créer des parkings pour les 2 roues, faciliter le paiement des places de stationnement avec le téléphone portable, favoriser le co-voiturage





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 environnement écologie transports santé