Cet article date de plus de 7 ans

Le PSG tout près des huitièmes de finale

Le PSG peut obtenir son billet pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions en battant le Metalurg Skopje, samedi (18h00) à la Halle Carpentier, lors de la 8e journée.
© Martin Bureau/AFP Photos
En cas de victoire, le champion de France en titre serait assuré d'accéder à la prochaine étape. Un nul peut aussi lui suffire en fonction du résultat du Dinamo Minsk qui se déplace dimanche chez l'autre club de la capitale macédonienne, le Vardar Skopje.

Avant cette journée de reprise, les Parisiens occupent la deuxième place du groupe C, ex aequo avec le Metalurg, à quatre longueurs du FC Barcelone, seule équipe encore invaincue dans cette poule. Il est nécessaire de terminer dans les quatre premiers pour se qualifier pour le prochain tour.
Sauf catastrophe, le club de la capitale devrait atteindre cet objectif. Pour l'entraîneur Philippe Gardent, le but est surtout de consolider cette deuxième
place pour éviter de rencontrer un gros calibre en huitièmes de finale.
En cela, le duel avec le Metalurg s'annonce capital, d'autant que le PSG achèvera cette phase de poules avec deux autres matches compliqués, le Barça la semaine prochaine en Catalogne et le Vardar le 22 février à domicile.

A l'aller en Macédoine, le Paris SG s'était incliné (26-28) face au Metalurg.
Le gardien serbe Darko Stanic et l'expérimenté arrière-droit slovène Renato Vurgrinec (9 buts) avaient posé beaucoup de problèmes aux Parisiens, friables en défense, leur grosse faiblesse cette saison.
Philippe Gardent estime que son équipe est "en progrès" en terme de "combativité" dans ce secteur du jeu, même s'il y a "encore des choses à régler".
Le coach aimerait surtout que ses joueurs fassent preuve de davantage d'application en attaque. Mercredi, en Championnat de France, quatre jours après la défaite en Coupe de la Ligue, le PSG et son armada de vedettes ne se sont pas rassurés dans ce domaine face à la lanterne rouge Ivry. Malgré la victoire (34-29), Mikkel Hansen et ses partenaires ont raté plusieurs fois l'occasion de se mettre à l'abri plus tôt.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handball sport