• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Quatre mois avec sursis requis contre l'entraîneur de natation Philippe Lucas

© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP

Le parquet de Melun a requis lundi quatre mois de prison avec sursis à l'encontre de l'entraîneur emblématique de la natation française Philippe Lucas, poursuivi pour vol et recel d'abus de confiance au préjudice d'un club de natation.

Par France 3 Paris/AFP

"Avoir aidé indirectement aux succès que tout le monde connaît, ne permet pas de s'affranchir de toutes les règles", a averti l'avocate générale dans son réquisitoire au tribunal de Melun (Seine-et-Marne). La décision a été mise en délibéré au 12 mai.
Philippe Lucas, 51 ans, qui nie les faits, est accusé d'avoir encaissé de façon indue deux chèques d'une valeur totale de 25.000 euros, émis à son départ en août 2006 par le Cercle des nageurs de Melun-Val de Seine (CNMVS), où la nageuse Laure Manaudou a signé ses premiers exploits sous son égide.
La trésorière du club, âgée de 92 ans et absente à l'audience, est poursuivie pour abus de confiance.
Le CNMVS avait déposé trois plaintes contre X en 2007, à la suite de la découverte par la nouvelle direction d'irrégularités présumées dans les comptes, de 2001 à 2006, période pendant laquelle M. Lucas était entraîneur et son père Jean président.

A lire aussi

Sur le même sujet

Portrait du cyclo touriste Thierry Breton

Les + Lus