Deux membres du “clan Hornec” en garde à vue

Deux membres de la famille Hornec, une famille souvent considérée comme celle des parrains de la pègre parisienne, ont été placés, mardi 4 mars, en garde à vue en région parisienne dans une affaire d'extorsion de fonds et de dépôt illégal de déchets.

Par Christian Meyze et AFP

Jean-Claude Hornec et son fils Loune étaient en garde à vue mardi soir, 4 mars, en compagnie d'une dizaine d'autres individus également gardés à vue dans une affaire d'extorsion de fonds et de dépôts illégal de déchets.

Les douze interpellés sont soupçonnés d'extorsion de fonds en bande organisée, association de malfaiteurs et dépôt illégal de déchets, dans une affaire de fraude à l'environnement. Il leur est notamment reproché d'avoir organisé frauduleusement l'emploi de déchets non-recyclables dans des chantiers de remblaiement.

Les enquêteurs ont également mis au jour des malversations. Il s'agit d'une "vaste affaire de fraude à l'environnement en bande organisée et d'extorsion de fonds", précise la police.

Les interpellations ont été menées mardi matin par la police judiciaire de Seine-Saint-Denis et le Groupe d'intervention régional (GIR) 93, assisté de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI), dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Elles ont toutes eu lieu en région parisienne, en Seine-Saint-Denis, dans le Val-de-Marne et les Yvelines.

Les frères Mario et Jean-Claude Hornec sont considérés comme des figures du grand banditisme parisien. Ils ont été condamnés en mai 2010 à six et sept ans de prison par la cour d'appel de Paris dans une affaire de trafic de cocaïne.

Sur le même sujet

Sarcelles - Violences au lycée de la Tourelle, les enseignants maintiennent leur droit de retrait

Les + Lus