• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

L'ordre des panneaux électoraux a-t-il une importance ?

© Daïc Audouit
© Daïc Audouit

Vendredi 7 mars, la préfecture a tiré au sort l'ordre de présentation des listes parisiennes sur les panneaux électoraux. Une simple formalité administrative mais qui revêt pour certains une stratégie politique. Pourquoi veulent-ils le dossard n°1 ?

Par Daic Audouit

Ambiance tirage au sort de Coupe du monde à la préfecture d'Ile-de-France.

Pas de poule ou de tête de série. On détermine simplement l'ordre des panneaux électoraux et celui de la présentation des bulletins de vote sur les présentoirs le jour de l'élection pour les listes parisiennes.

Est-ce important d'être le n°1 ?

"Non. Les gens savent pour qui ils votent. Cela n'a aucune importance", répondent en choeur les représentants du PS et de l'UMP.  "Peut-être que ça a en a plus pour les petites listes", ajoutent-ils. "Non, cela ne change rien", rétorquent les délégués de Lutte Ouvrière présents à la préfecture.

Pourtant, avant l'institution du tirage au sort, c'était le premier arrivé qui obtenait le dossard n°1. Certains candidats faisaient la queue plusieurs heures avant l'ouverture des préfectures dans une ambiance digne de l'attente d'un concert de Mylène Farmer. Signe que cette place devait avoir son importance. Gri-gri ou vérité scientifique ?

"Etre le premier ou le dernier numéro donne de la visibilité géographique. On est aux deux extrèmités. On n'est pas noyé dans la masse des candidats sur les panneaux", explique Jonathan Sorel, candidat Europe-Ecologie dans le 9 ème, qui verra son souhait comblé. Il tire le n°1.

"Cela dépend de la façon dont les panneaux sont agencés. Quand c'est en quinconce autour d'un arbre ou en diagonale, le n°1 n'est pas forcément un avantage. On peut se retrouver entre une poubelle et trois scooters", tempèrent d'autres candidats.

"Etre n°1, c'est surtout psychologique. C'est une heureux présage", explique Géraldine Poirault-Gauvin candidate Beigbeder dans le 15 ème. "Thomas va être ravi d'être en première place", s'exclame la représentante du PS à propos de son candidat dans le 16 ème.

La stratégie du présentoir

Autre question technique et néanmoins politique : l'ordre des bulletins de vote sur le présentoir. Il correspond à celui sur les panneaux électoraux.

"C'est bien d'être en première place, car les gens ne prennent pas forcément les bulletins de vote qui sont en bout de file", estime Jonathan Sorel pour qui "il y a une petite partie de l'électorat qui fait son choix en entrant dans l'isoloir". Mieux vaut donc avoir le bulletin de vote en main.

Les représentants des partis observent également à côté de qui ils sont placés peu importe l'ordre de rang. Par exemple, si on pioche la 4 ème position, qui est troisième et cinquième ? Surtout quand on partage une même sensibilité politique. Illustration avec le représentant de Valérie Sachs, candidate UDI dissidente qui concourt sous les couleurs de "Nous Citoyens" de Denis Payre. "C'est un bon tirage. Valérie est n°3. Ce sera la première des listes de droite sur le présentoir. Juste à côté de Goasguen (le candidat UMP ndlr). C'est bien. Sur les affiches, il y aura un effet de contraste d'images", commente-t-il. Sous-entendu, une femme qui souhaite incarner le renouvellement face à un cacique.

De même, un membre de la liste EELV dans le 6 ème se réjouit d'être positionné entre deux candidats d'extrême-gauche (LO et NPA). Il estime qu'il a plus de visibilité que s'il avait été entre des candidats PS et UMP qui l'auraient un peu "écrasé".

 / © Daïc Audouit
/ © Daïc Audouit


Le tirage au sort touche à sa fin. Reste le 15 ème arrondissement. Géraldine Poirault-Gauvin est attentive. C'est le numéro 1 qui sort pour elle. "C'est de bon augure. Je suis très contente. C'est une satisfaction après tout ce qui s'est passé", confie-t-elle en souriant.

Place à la campagne d'affichage. Elle commence officiellement lundi prochain.

Sur le même sujet

Une partie des candidats de Cédric Villani sélectionnés par tirage au sort

Les + Lus