Cet article date de plus de 7 ans

Une mobilisation "ruban blanc" pour rendre visible le "ras-le-bol" des automobilistes

L'association "40 millions d'automobilistes" veut mobiliser les automobilistes pour " rendre visible leur ras-le-bol de la répression routière". Elle les appelle à nouer un ruban blanc à leur rétroviseur gauche dès aujourd'hui, lundi 7 avril.
© Kenzo Tribouillard/AFP Photos
L'association "40 millions d'automobilistes" dit aujourd'hui, lundi 7 avril, vouloir lancer " un appel à l'apaisement de la classe politique française envers les automobilistes".

L'association demande aux automobilistes de nouer à partir de ce lundi un ruban blanc sur leur rétroviseur gauche "en signe de manifestation visible de leur ras-le-bol" contre "la répression routière". Sur son site, l'association renvoie également vers le site http://www.uniondesusagersdelaroute.com/, qui mobilise contre la baisse de la vitesse maximale autorisée.

C'est en effet l'approche de la décision du Conseil National de sécurité routière, qui doit donner son avis dans quelques semaines, sur la réduction de la limitation de vitesse sur le réseau secondaire (la vitesse maximale autorisée passerait de 90 à 80 kilomètres/heure), qui a décidé 40 millions d'automobilistes à organiser cette opération.

L'association assure qu'elle est solidaire avec la manifestation des 12 et 13 avril, lancée par la Fédération française des motards en colère et soutenue par l'Union des usagers de la route dont 40 millions d'automobilistes fait partie. Mais, ajoute le mouvement, "un défilé de voitures dans Paris n'aurait que trop peu de sens et serait apparenté à un bouchon comme il y en a tous les jours sur le périphérique parisien".

Sur son site www.ruban-blanc.com, 40 millions d'automobilistes répertorie "toutes les mesures répressives imaginées par nos décideurs" qui "doivent se rendre compte que la France est devenue le meilleur catalogue de tout ce qui se fait dans le monde en termes de répression routière".

Pour l'association de défense des automobilistes, l'opération "Ruban blanc" débute ce lundi 7 avril, "mais seul le gouvernement détient la clé de sa fin".


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
routes trafic routier transports société