Ploom, alternative à la cigarette électronique, débarque en France

Ploom va-t-il ringardiser la e-cigarette ? Pas forcément... Mais l'arrivée chez les buralistes parisiens de ce nouveau concept, qui chauffe du vrai tabac encapsulé pour en dégager de la vapeur, offre une autre façon de fumer, entre cigarette électronique et cigarette traditionnelle. 

Ploom, la nouvelle cigarette électronique imaginée par le cigarettier Japan Tobacco International.
Ploom, la nouvelle cigarette électronique imaginée par le cigarettier Japan Tobacco International. © GABRIEL OLSEN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Non, Ploom n'est pas une cigarette électronique, ou "e-cigarette" pour les intimes. C'est pourtant au rayon de ces dernières que l'on va retrouver ce nouveau concept, imaginé à San Francisco par une start-up californienne. Mais contrairement aux e-cigarettes, Ploom utilise du vrai tabac plutôt qu'un liquide à base de nicotine. Depuis le mardi 15 avril, et l'annonce de sa commercialisation dans les bureaux de tabac parisiens et de proche banlieue, c'est donc un produit offrant une façon toute nouvelle de consommer le tabac qui est proposée. Un produit dont la vente sera généralisée à l'ensemble du territoire "très rapidement en 2014" annonce Benoît Bas, porte parole de Ploom en France.

Le Nespresso de la cigarette


Des capsules à usage unique, ça ne vous rappelle rien ? C'est donc le principe de Ploom, qui chauffe le tabac encapsulé sans passer par une étape de combustion. "C'est du vrai tabac qui est vaporisé" explique Daniel Sciamma, le président de Japan Tobacco International, le cigarettier qui a commercialisé Ploom. Résultat pour le consommateur ? "Une expérience unique du tabac, différent des cigarettes électroniques et traditionnelles", précise-t-il, expliquant que la vapeur qui se dégage peut avoir plusieurs goûts, à l'instar des e-cigarettes : menthol, épicé, plus doux...

Le prix de ce nouveau produit ? 33,90€, auquel il faut rajouter 6€ pour 12 capsules (Camel ou Winston). Ploom n'étant pas considéré comme une cigarette électronique mais comme un nouveau produit du tabac, il est taxé à près de 80%, comme pour un paquet de cigarettes traditionnelles.

Un marché en pleine croissance


Le marché de la cigarette électronique est en plein boom : 3 boutiques sont ouvrent chaque jour sur notre territoire. Au total, ce sont pas moins de 2500 points de vente spécialisés qui répondent aux besoin des 1,5 million de ses utilisateurs réguliers pour un marché qui a pesé en 2013 près de 275M d'euros (étude Xerfi publiée par le Journal du Net consultable en cliquant ici). Pour rappel, en 2010, la France ne comptait que 10 boutique !

A noter que les vapoteurs parisiens vont même disposer de leur propre salon, avec la première édition du E-CigShow, qui se tiendra à Paris Porte de Versailles du 25 au 27 mai prochain. Près de 25.000 visiteurs y sont attendus. Et ce n'est que le début... 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation économie société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter