Quand Alain Lamassoure imite (encore) Valéry Giscard d'Estaing !

© AFP
© AFP

Mardi 7 mai, pour le meeting de lancement de sa campagne, Alain Lamassoure, tête de la liste UMP aux élections européennes en Ile-de-France, a une nouvelle fois imité Valéry Giscard d'Estaing. A la tribune. Une façon pour lui de changer son image de technicien froid et sans charisme.

Par Daic Audouit

Alain Lamassoure sur les traces de Nicolas Canteloup.

En meeting à Meaux le 7 mai, la tête de liste UMP en Ile-de-France pour les élections européennes a une nouvelle fois imité Valery Giscard d'Estaing dont il fut le collaborateur.

Il avait déjà dévoilé cette capacité lors d'une interview matinale à Europe 1 le 2 mai dernier. Hier soir, c'est Jean-François Copé, lui-même qui lui a demandé de renouveller l'exercice, transformant une réunion politique en casting de "l'Europe a un incroyable talent".

Le député européen s'en sort plutôt bien, spécialement quand il applique le chuintement giscardien à son propre nom. "Lamachoure". Avoir deux s à son patronyme ça aide auchi.

Lamassoure imite Giscard

Valéry Giscard d'Estaing était l'invité de la matinale d'Europe1 ce mercredi matin. Jean-Pierre Elkabbach lui a fait écouter l'imitation de Meaux.
L'ancien président de la République, non dépourvu d'un fort sentiment d'unicité, n' a pas commenté la prestation de son ancien poulain. Mais il s'est fendu néanmoins d'un compliment. "Alain Lamassoure est un des rares parlementaires européens français qui a de l'influence au parlement européen", déclare VGE.

Un aura de technicien compétent, qualité évidente, qui a son revers: un manque de charisme, voire de chaleur humaine. Pour contrer l'image" d'eurocrate" froid et désincarné, qui en fait une des cibles préférées de Nicolas Dupont-Aignan ou de Marine Le Pen, Alain Lamassoure allège sa réputation.

Car à Meaux, il n'a pas hésité à émailler son discours d'anecdotes sur sa vie politique ou de référence à sa famille. Il a longuement conté comment sa fille en programme Erasmus en Ecosse a rencontré un étudiant espagnol et qu'il est depuis l'heureux grand-père d'un petit Pablo.

Bref, en prenant la voix d'un autre, Lamassoure se décorsète. Mais il n'oublie pas la politique, enjoignant à la fin de son discours avec à nouveau des accents giscardiens, les militants à faire "le bon choix madame, bon choix monsieur", c'est à dire celui de l'UMP pour ces européennes.

Bonus

Avant le meeting à Meaux, Alain Lamassoure a visité le musée de la Grande Guerre. La caméra d'Emmanuelle Hunziger l'a suivi dans cette visite symbolique.

 

Alain Lamassoure viste le musée de la Grande Guerre

 

Sur le même sujet

Les + Lus