VIDÉO. Marine Le Pen : “l'Etat doit assurer la sécurité” des juifs de France

Marine Le Pen, lors d'une conférence de presse à Nanterre (Hauts-de-Seine), le 25 juin 2014. / © Thomas Padilla /MAXPPP
Marine Le Pen, lors d'une conférence de presse à Nanterre (Hauts-de-Seine), le 25 juin 2014. / © Thomas Padilla /MAXPPP

La présidente du FN Marine Le Pen a déclaré jeudi que l'Etat devait "assurer la sécurité" des juifs de France, estimant que si la Ligue de défense juive (LDJ) existait c'est parce qu'"un grand nombre d'entre eux" se sentent menacés.

Par OC/AFP

"S'il existe une Ligue de défense juive, c'est qu'il y a un grand nombre de juifs qui se sentent en insécurité. Ils ont le sentiment que monte un nouvel antisémitisme en France et qui est le fait de confrontations communautaires. C'est une réalité et il faut la dire parce que si on ne la dit pas on se cache une partie de ce qui est en train de se dérouler en France", a lancé la dirigeante du Front National Marine Le Pen sur RTL, ce vendredi 1er août.

"On a bien vu que les policiers ont reçu l'ordre de ne pas intervenir et de laisser casser, brûler, violenter, des bandes, qui maintenant ont pris l'habitude de faire
des rues de France leur terrain de jeu"


"Maintenant, si la Ligue de défense juive multiplie les actions violentes, il faut la dissoudre, mais il faut aussi que l'Etat assume ses responsabilités et assure la sécurité de nos compatriotes juifs", a poursuivi Marine Le Pen. Or pour elle, la "preuve éclatante" que l'Etat est défaillant sur ce terrain est qu'il est "incapable d'assurer l'ordre lorsqu'il y a la moindre manifestation". "On a bien vu que les policiers ont reçu l'ordre de ne pas intervenir et de laisser casser, brûler, violenter, des bandes, qui maintenant ont pris l'habitude de faire
des rues de France leur terrain de jeu", a-t-elle poursuivi à propos des récentes manifestations pro-palestiniennes.

Menacée de dissolution, la LDJ est un groupe d'autodéfense inspiré de mouvements étrangers interdits, sans statut légal en France, à l'idéologie extrémiste et aux agissements parfois violents.

>> Voir l'interview de Marine Le Pen en intégralité (vidéo RTL) :

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus