Cet article date de plus de 7 ans

« Prête-moi ton chat », le service de garde de chat qui génère des dons

D’un côté, il y a ceux qui ont des chats et qui ne savent pas quoi en faire pendant les vacances. De l’autre, il y a ceux qui aiment les chats mais qui n’en veulent pas de manière permanente. Enfin, il y a la solution : Le prêt de chat. Et ça arrange tout le monde.
© Prête-moi ton chat
Le prêt de chat est désormais possible à travers les réseaux sociaux. C’est l’idée qu’ont essayé de développer les créateurs de « Prête-moi ton chat », Hugues et Marie, deux amis de 27 ans. Avec ce service de garde de chat entre particuliers, ils espèrent générer des dons « pour de grandes causes ».

Pour chaque jour de garde arrangé via le site -actuellement en construction après un crowndfunding Ulule grâce auquel ils ont récolté 9 066 euros- un euro est versé à l’association choisie par l’hôte.

Faire garder son chat, un challenge

« Prête-moi ton chat » est né d’un constat simple : 69% des propriétaires de chats n’emportent pas leur boule de poils avec eux en vacances. Pour faire garder leur animal de compagnie, il y a alors deux options : soit payer des nounous à chats, ce qui est assez coûteux, soit embêter la famille et les amis, qui se découvrent mystérieusement une allergie quand l’occasion se présente.

De l’autre côté, il y a les gens qui aiment les chats mais qui n’ose pas se lancer dans l’adoption car ils craignent de se retrouver dans la même galère que les propriétaires de chat à temps-plein. 

Du coup, pour éviter que les premiers n’abandonnent leur animal de compagnie dans les rues et pour que les seconds puissent profiter de la présence d’un petit félidé pendant une semaine ou deux, « Prête-moi ton chat » a décidé de mettre ce petit monde en relation.

Comment ça marche ?

Désormais, si vous voulez prêter ou emprunter un chat, il suffit de vous inscrire sur le site en tant qu’hôte, propriétaire, ou hôte et propriétaire. Après avoir rempli une petite fiche descriptive, l’hôte met en ligne son calendrier de disponibilité que les propriétaires pourront ensuite consulter.

Et ensuite, il faut payer (un peu). Pour deux euros par jour de garde –contre près de 30 euros pour un hôtel à félidés- le propriétaire peut trouver un hôte près de chez lui à qui il confiera son chat pendant son absence. Le chat doit être confié avec la nourriture et la litière suffisante pour le séjour. Et pour déculpabiliser les propriétaires de chat d’avoir abandonné leur boule de poil, un euro est reversé à une association choisie par l’hôte.

En attendant le lancement du site, des fiches de candidats sont à compléter ici pour les hôtes et ici pour les propriétaires.

>> Voir le sujet

 

Abandon de chat: des associations recueillent les boules de poils errantes
Vendredi 1er août, le journal Libération s'est penchée sur ces associations qui travaillent à réinsérer les animaux en difficulté. Parmi elles, l'Association des chats libres offre un refuge au boules de poils errantes, particulièrement "les moches, les vieux, les blessés, les malades, les séropositifs..." En bref, ceux qui auront du mal à être adopter. 

A lire ici ou dans le cahier central de Libération. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vacances