Cet article date de plus de 7 ans

Centenaire 14-18: l’épopée des taxis de la Marne, 100 ans après

Il y a un siècle, les Taxis de la Marne, taxis parisiens appelés par le général Gallieni, acheminaient au front les derniers soldats encore disponibles. Dimanche, une journée de commémoration refait le chemin parcouru par les poilus.

Début septembre 1914, l'armée allemande arrive aux portes de Paris. La guerre n’a commencé que depuis un mois mais déjà la situation semble désespérée pour les forces françaises. Mal équipés et mal commandés, ils battent partout en retraite avec leurs alliés britanniques. Un vent de panique souffle sur la capitale et l’armée a besoin de sang frais. Pour envoyer de nouvelles troupes au front, le général Gallieni décide de réquisitionner 600 taxis de la capitale pour transporter près de 6 000 soldats sur le front de la bataille de la Marne.

>> Voir l’infographie: les taxis de la Marne, mythe ou réalité ? 


100 ans après, afin de célébrer la détermination des Français à remporter cette bataille, un hommage est rendu aux soldats et à ceux qui les ont conduit jusqu’au front.

La cérémonie de dimanche matin est célébrée par le général Hervé Charpentier, actuel gouverneur militaire de Paris, la maire Anne Hidalgo et des compagnies de taxis parisiens. Réunis sur l’esplanade des Invalides, comme ils l’avaient fait exactement 100 ans auparavant, 130 véhicules partaient à 9h30 en direction de Nanteuil-le-Haudouin dans l’Oise, là où les soldats avaient été amenés un 7 septembre 1914.

Pour cette reconstitution, taxis parisiens modernes, taxis parisiens anciens et véhicules militaires forment un cortège de deux kilomètres qui emprunte un itinéraire proche de celui des taxis de la Marne. Plusieurs arrêts prévus : Porte de Pantin, Gagny, Raincy, Livry-Gargan, Tremblay-en-France, Dammartin-en-Goële, pour arriver vers 15h à Nanteuil-le-Haudouin où une cérémonie est organisée.

>> Suivez en direct les commémorations 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
première guerre mondiale taxi histoire